Economie

La Corée du Nord veut s’ouvrir au tourisme de masse

Le pays ambitionne 10 millions de touristes par an dans sa station balnéaire vedette

Les images satellite de l’organisation américaine 38 North montrent que la station balnéaire nord-coréenne de Wonsan-Kalma, sur la côte sud-est du pays, est sur le point d’être achevée. Wonsan-Kalma est vouée à devenir un vaste complexe comprenant des hôtels, une marina, un complexe sportif, un parc d’attractions et d’autres formes de divertissement. 

Cette région de la Corée du Nord est réputée pour ses plages de sable fin, ses stations balnéaires, ses sources thermales et ses lacs naturels. En 2014, le domaine skiable de Masik Pass y a été ouvert. L’aéroport de Wonsan-Kalma, un aéroport militaire qui a été partiellement converti en aéroport civil avec l’ajout d’un nouveau terminal international en 2015, propose maintenant ses services à proximité, même s’il n’est pas encore ouvert aux lignes internationales.

Le centre de vacances devrait être opérationnel d’ici la fin du mois d’octobre de cette annéeLe dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a également évoqué la réalisation de ce projet lors de son discours du Nouvel An. Il aurait visité le site de Wonsan-Kalma au moins trois fois. Désireux de le voir achevé au plus vite, il s’est même montré intransigeant sur les délais de réalisation.

La station balnéaire où Kim passait ses vacances quand il était enfant

La construction de cette station a en effet été  très rapide, compte tenu qu’il y a deux ans, elle ne comptait que quelques bâtiments éparpillés. 

La région de Wonsan est depuis longtemps une destination estivale prisée des Nord-Coréens aisés. Kim Jong-Un y aurait même passé une grande partie de ses vacances lorsqu’il était enfant. Depuis près de cinq ans, la station est devenue le fleuron des programmes d’investissement dans le secteur du tourisme en Corée du Nord. 

Le tourisme demeure en effet l’une des rares sources de revenus du pays. Celui-ci subit de plein fouet les sanctions internationales, et ne peut guère compter sur des exportations massives. Wonsan-Kalma est donc vouée à devenir le fer de lance du tourisme nord-coréen. 

Un tourisme de masse, à la condition que les visiteurs aient la mémoire courte…

Les prospectus qui vantent la station de Wonsan  visent à attirer plus d’un million de touristes par an dans les toutes prochaines années. Ce chiffre devrait même grimper jusqu’à 10 millions par an à plus long terme. La Corée du Nord ne publie pas de chiffres officiels, mais selon Channel News Asia, chaque année, près de  100 000 visiteurs internationaux choisissent le pays comme destination de vacances.

Néanmoins,  des efforts seront encore nécessaires pour atténuer les réserves des touristes à l’égard de la réputation de la Corée du Nord. Beaucoup ont encore en mémoire le décès dans des conditions mystérieuses de l’étudiant américain Otto Warmbier. Ce dernier avait été emprisonné dans le pays ermite pour avoir dérobé une affiche de propagande en 2017. Et en 2008, un touriste sud-coréen de 53 ans avait été abattu par  soldat nord-coréen après s’être égaré dans une zone militaire lors d’une visite du pays.

Wonsan est aussi un site de tir de missiles balistiques

Curieusement, la zone touristique de Wonsan recèle aussi une autre activité importante pour le régime nord-coréen : c’est un site de lancement de missiles balistiques, qui est également le théâtre d’autres exercices militaires. En 2017, des médias de Corée du Nord avaient affirmé que le plus grand exercice d’artillerie s’y était déroulé. « Pour les étrangers, il peut sembler insensé de lancer des missiles dans un endroit qu’il souhaite développer économiquement, mais c’est ainsi que Kim Jong-un dirige son pays », commente Lim Eul-chul, spécialiste de l’économie nord-coréenne à la Kyungnam University, en Corée du Sud.

Tags
Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close