Politique

Vous êtes musulman et réfugié et vous espérez entrer aux Etats-Unis ? Eh bien… bonne chance !

Si vous êtes un réfugiénon-chrétien cherchant à entrer aux Etats-Unis en 2018, bonnechance ! L’administration Trump a de nouveau réduit le nombrede réfugiés autorisés sur le territoireaméricain (de 45.000 à 30.000) et la grande majorité dece groupe réduit admis cette annéeest principalement constituée dechrétiens, rapporte Axios.

Il s’agit du nombre deréfugiés le plus bas depuis que le programme de réfugiés a pourla première fois été introduit en 1980.

Carnet de demandesde 700.000 fichiers

Selon le ministre desAffaires étrangères, Mike Pompeo, les demandes sont maintenantmassives, ce qui a conduit l’administration à faireun important retour en arrière. Quelque700.000 fichiers seraient en attente de règlement. Pompeo souhaitedonc que l’on seconcentre sur les dossiers à traiter.

En 2018 également, moinsde la moitié du quota normal sera admise dans le pays. Encomparaison, au cours de la dernière année du président Obama,110.000 réfugiés avaient été admis.

© Getty Images

Pas dechances pour les musulmans depuis que Trump a pris sesfonctions

Lagrande majorité des réfugiés admis aux États-Unis sont deschrétiens. Bien que l’islam est la religion dominante dans les paystels que la Syrie, la Somalie et l’Afghanistan, cespays représentant, selon l’ONU, 39% des 25 millions desréfugiés dans le monde, les Etats-Unis offre surtout de nouvellesopportunités pour les chrétiens persécutés dansdes pays comme l’Irak, l’Iran et au Myanmar, où ils sontsouvent victimes de persécutions brutales.

Sur le graphiqueci-dessous issu de données du Centre detraitement des réfugiés, on constate quele nombre de musulmans et dechrétiens était à peu près équivalent aux États-Unis au coursdes dernières années de la présidence de Barack Obama. Depuis queDonald Trump est entré en fonction, cette relation a complètementchangé en faveur des réfugiés chrétiens.

Les chrétiens persécutéssont prioritaires

Peu après sa prise defonction, l’administration Trump avaitannoncé qu’elle protégerait les chrétiens persécutés dans lemonde entier. Le Vice-président Mike Pence- lui-même un chrétien engagé – a demandé à l’Agence américainepour le développement international d’allouerdes millions de dollars à des groupes qui aident les communautéspersécutées en Irak.

Mais les réfugiéschrétiens ont dû faire face à un rejet accru en raison de laréduction du plafond de réfugiés décidée parle président Trump.

Depuis le début de cetteannée, 40% en moins de chrétiens ont étéadmis par rapport à l’année précédente.Un groupe de chrétiens iraniens bloqués en Autriche a mêmepoursuivi l’administration en tant que minoritésreligieuses.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close