EconomieLifestyle

Bientôt, plus aucune Volvo ne pourra dépasser les 180 km/h

Plus aucune voiture du constructeur suédois Volvo ne pourra dépasser la vitesse de 180 km/heure à partir de 2020. C’est l’engagement d’Håkan Samuelsson, président et CEO de Volvo. Cette limitation vise à améliorer encore davantage la sécurité des autolobilistes.

La sécurité figurait déjà dans le futur plan de Vision 2020, que Samuelsson avait déjà annoncé il y a quelques années.

Vision 2020 : plus aucun mort ou blessé grave dans une Volvo à partir de 2020

Ce plan prévoit l’engagement de ne plus enregistrer le moindre mort ou blessé grave dans un des véhicules de la marque suédoise dès la prochaine décennie. Volvo devient ainsi le premier constructeur à introduire une limitation de vitesse sur toute sa gamme de véhicules. Toutefois, une exception sera prévue pour les véhicules destinés aux services de police.

Volvo a toujours accordé une grande importance à la sécurité, et d’après le constructeur, la technologie seule ne peut en être totalement garante. Les recherches qu’il a menées dans ce domaine ont permis d’identifier un certain nombre de facteurs cruciaux, dont la vitesse, l’ivresse au volant et la distraction. « Au-delà d’une certaine vitesse, les systèmes de sécurité embarqués et l’infrastructure connectée ne suffisent plus à éviter les blessures graves et les morts en cas d’accident », observe le constructeur.

« Nous savons désormais, grâce à nos recherches, quelles sont les failles de notre ambition à l’horizon 2020, et si limiter la vitesse n’est pas un remède miracle, une seule vie sauvée suffirait à faire de cette initiative un succès », affirme Samuelsson.

L’UE envisage d’imposer des limitateurs de vitesse

La plupart des voitures commercialisées au sein de l’UE peuvent allègrement dépasser les 200 km/h. L’Union européenne envisage d’imposer l’installation d’une assistance intelligente à la vitesse dans les nouvelles voitures d’ici trois ans. Cette technologie maintiendrait les voitures aux limites de vitesse imposées. Cependant, ces règles ne s’appliqueraient pas en dehors de l’Union européenne.

De même, la plupart des constructeurs japonais installent depuis des décennies des limitateurs de vitesse bridant les voitures à 180 km/h sur les voitures destinées au marché domestique.

La vitesse excessive était responsable d’un quart des décès sur la route aux États-Unis et en Grande-Bretagne en 2017.

Les constructeurs peuvent-ils imposer des limitations aux automobilistes ?

Le 20 mars prochain, la firme entamera un débat pour discuter des mesures que les constructeurs peuvent prendre pour améliorer la sécurité au volant, lors d’un événement organisé dans la ville suédoise de Göteborg.

La question de savoir si les constructeurs automobiles ont le droit, voire le devoir, d’installer des technologies pour modifier le comportement des conducteurs dans les voitures y sera abordée. Outre une vitesse excessive, ces technologies pourraient notamment lutter contre  l’ivresse et la distraction au volant.

Une technologie de géolocalisation à l’étude

Le constructeur automobile suédois a également indiqué qu’il planchait sur d’autres technologies pour améliorer la sécurité au volant. Il travaille en particulier sur une texhnologie de géolocalisation qui pourrait aboutir à réduire automatiquement la vitesse de ses véhicules à proximité des écoles et des hôpitaux.

Il existe également des projets pour des applications permettant de lutter contre l’ivresse ou l’absence au volant. L’entreprise y reviendra sous peu.

Tags
Show More
Close
Close