EconomieLifestyle

Voici venir le « Netflix du porno »

La prochaine révolution dans le monde des films pour adultes, c’est Adult Time, une nouvelle plateforme qui entend bien devenir le « Netflix du porno » selon sa créatrice. Ce nouveau service de streaming fonctionne par souscription et permet de visionner des productions pornographiques de qualité moyennant 19,95 dollars par mois.

Derrière cette idée, on retrouve la réalisatrice de films pour adultes Bree Mills, qui n’en est pas à son coup d’essai concernant les projets ambitieux et risqués. Elle s’est fait connaître en lançant Girlsway, un site porno avec du contenu exclusivement lesbien aux scénarios et aux personnages travaillés.

Les business-models actuels basés sur les recettes publicitaires

La création d’un « Netflix du porno » paraît logique : comme de nouveaux services de vidéos en streaming apparaissent tous les jours, avoir une plateforme dédiée aux productions pornographiques semble être une évolution naturelle pour cette industrie dont les revenus sont estimés dans une fourchette entre 6 et 97 milliards par an.

Mais un business model fondé sur un abonnement payant des spectateurs fonctionnera-t-il ? En 2007, toute la filière a été bousculée par l’apparition et la prolifération de sites au format « YouTube » comme Pornhub, YouPorn et Redtube. Ces sites proposent un grand choix de vidéos pornographiques, et ils sont gratuits. Enfin, plus exactement, ils sont rentabilisés grâce à de la publicité et du contenu sponsorisé.

Déjà 100 000 abonnés

Ce qui est ressorti de tout cela, c’est un monopole dans l’industrie du porno, un service unique d’hébergement Web appelé MindGeek. Cette compagnie tentaculaire est le premier diffuseur de porno au monde, elle possède plusieurs gros studios et une centaine de sites.

Mais Bree Mills ne veut pas concurrencer MindGeek, sa position est de privilégier la qualité sur la quantité : « Je veux simplement faire des films. Et fournir une plateforme pour que nos acteurs puissent faire leur travail d’acteur ».

Pour l’heure, la plateforme compte près de 100 000 abonnés payants, l’objectif est d’atteindre le million d’inscrits.

Tags
Show More
Close
Close