Voici l’ordinateur capable de se programmer lui-même

Des chercheurs de la start-up américaine DeepMind, spécialisée dans le domaine de l’intelligence artificielle, travaillent à la conception d’un ordinateur capable de se programmer lui-même.

Pour ce projet, DeepMind, société acquise en début d’année par Google pour un montant de 400 millions de dollars, collabore avec des scientifiques de l’Université d’Oxford.

L’ordinateur développé par DeepMind se nomme le « Neural Turing Machine », nom qui s’inspire d’Alan Turing, mathématicien britannique responsable en partie de la technologie capable de déchiffrer les codes secrets des sous-marins allemands et à l’origine de la toute première génération d’ordinateurs.

Grâce au « Neural Turing Machine », DeepMind espère créer un type d’ordinateur capable de reproduire certaines propriétés de la mémoire à court terme du cerveau humain.

La machine de Deep Mind est un appareil hybride qui possède une architecture de réseau neuronale qui s’inspire du modèle humain de mémoire biologique et de la conception des ordinateurs numériques. Ces réseaux qui  donnent naissance à  un processus d’apprentissage grâce à l’établissement de liens permettraient à l’ordinateur de se former à la programmation.

Selon les chercheurs, le Neural Turing Machine peut, à partir du stockage de données, exécuter des tâches logiques qui dépassent les capacités initiales de l’ordinateur.

« Nos expériences montrent que le Neural Turing Machine est capable d’apprendre des algorithmes simples comme la copie, le stockage et l’association de données et de les généraliser correctement en dehors de son régime d’entrainement », expliquent les scientifiques.

Le nouvel ordinateur de DeepMind est en fait un type de réseau de neurones qui été adapté pour fonctionner avec une mémoire externe.

Récemment, Google a conclu un accord avec des spécialistes de l’intelligence artificielle de l’Université de Oxford pour permettre aux machines de mieux connaître l’homme.

Il y a deux ans, Google avait engagé le futurologue Ray Kurzweil, théoricien de la singularité technologique, comme directeur de l’ingénierie. Selon Kurzweil, dans maximum 30 ans, les hommes devraient être en état de transformer leur cerveau en un ordinateur et de devenir ainsi numériquement immortels.

Kurzweil prévoit également que vers la fin de ce siècle, des organes défectueux du corps humain pourront être remplacés par des variantes mécaniques.

Show More
Close
Close