‘Visegrad 4’: les Premiers ministres de la Tchéquie, la Slovaquie, la Hongrie et la Pologne se rencontrent pour faire front commun contre l’UE sur la question des migrants

La Slovaquie et la République Tchèque souhaitent définir une position commune avec la Hongrie et la Pologne sur la crise des migrants pour s’opposer à la décision de l’UE d’instituer des quotas pour répartir les demandeurs d’asile sur les différents pays membres de l’Union, rapporte Reuters, qui tient cette information du Premier ministre slovaque, Robert Fico, et de son collègue tchèque, Bohuslav Sobotka.

Ce dernier a invité ses homologues à Prague vendredi pour discuter de cette possibilité. Le but du groupe Visegrad 4, comme il l’appelle lui-même, est de se préparer à la réunion extraordinaire des ministres de l’intérieur des pays membres de l’UE pour discuter de cette crise le 14 septembre prochain.

La situation de la Hongrie à l’extrême ouest de l’Espace Schenghen en a fait un point de passage obbligé pour les milliers de demandeurs d’asile provenant principalement de Syrie et d’Irak qui souhaitent s’établir en Europe. Le pays a érigé une clôture sur toute la longueur de sa frontière avec la Serbie pour tenter d’endiguer cet afflux (Selon le site Politico, cette clôture pourrait avoir pour but de détourner les migrants vers la Croatie et la Roumanie, pour que ce soit à ces deux pays qu’il incombe de les prendre en charge, en vertu de la réglementation de Dublin).De son côté, la Slovaquie a indiqué qu’elle n’offrirait l’asile qu’à des réfugiés chrétiens, invoquant des “risques pour la sécurité” du pays.

Ce groupe Vidsegrad 4 s’était déjà opposé à ce que l’UE établisse des quotas pour répartir les demandeurs d’asile qui effectuent la traversée de la Méditerranée et entrent au sein du territoire de l’Union par l’Italie et la Grèce, optant pour une démarche volontaire. Mais compte tenu des contingents trop faibles d’immigrants que les pays membres ont proposé d’accueillir, il n’est pas possible de répondre à toutes les demandes d’asile.

 

Show More

Express devient Business AM

Close
Close