Non classifié(e)

Les vins de Bourgogne plus performants que la bourse

Lorsque l’on possède de très bonnes bouteilles de vins de Bourgogne, il vaut mieux y réfléchir à deux fois avant de les déboucher. En effet, les collectionneurs qui ont vendu des bouteilles des meilleurs vins de Bourgogne ont enregistré une rentabilité moyenne de 497 % entre 2003 ET 2018. 

C’est ce qui ressort des calculs de The Economist, fondés sur une analyse des chiffres de la vente aux enchères de vins en ligne WineBid pour 33 000 vins. Leurs travaux révèlent également que les vins de Bourgogne sont bien moins volatiles que la bourse.

Mieux que le S&P 500, les Bordeaux et le Champagne

Par comparaison, le rendement de l’indice S & P 500, qui suit l’évolution des cours des 500 plus grosses firmes américaines, a atteint 279 % au cours de la même période. Le Bourgogne est également plus de deux fois plus rentable que les Bordeaux et le Champagne, dont les prix ont enregistré une progression de 214 % entre 2003 et 2018.

Néanmoins, même si les vins continuent de s’apprécier dans le temps, ils n’atteignent jamais les performances des actions les plus rentables. Par exemple, les actions des groupes de luxe français Kering et LVMH, détenus respectivement par François-Henri Pinault et Bernard Arnault – eux-mêmes propriétaires de vignobles en Bourgogne – ont enregistré un rendement de 958 % sur la même période de 15 ans. 

La maturation très capricieuse des vins de Bourgogne

Les terroirs de Bourgogne sont découpés en une constellation de parcelles de tailles très variables, produisant toutes des vins uniques. Certaines d’entre elles permettent de produire à peine trois cents bouteilles par an.

Mais la grande particularité du Bourgogne, c’est qu’il est élaboré avec le cépage Pinot noir, un raisin dont la maturation peut être extrêmement capricieuse. Il en résulte des vins qui peuvent très bien mal vieillir, et perdre toutes leurs qualités oenologiques à partir d’un certain stade. Mais une fraction de ces vins mature de manière exceptionnelle, développant un bouquet complexe et une richesse d’arômes qui explique les valeurs stratosphériques que les amateurs leur confèrent.

Un produit de niche devenu la signature des connaisseurs

Par le passé, le faible nombre de bouteilles produites par les différents chais, et cette incertitude concernant la maturation avait enfermé les vins de Bourgogne dans des niches seulement connues d’un nombre infime de spécialistes.

Mais il y a près de 10 ans, les vins de Bordeaux ont commencé à devenir populaires en Asie, et les prix ont commencé à grimper. « Les vins français onéreux étaient souvent utilisés comme cadeaux pour obtenir toutes sortes de faveurs des officiels », souligne le magazine. Mais cette tendance a pris fin en 2012, lorsque le parti communiste chinois a commencé à réprimer les démonstrations de richesse et la corruption en son sein.  

C’est alors que les amateurs ont commencé à se tourner vers les vins de Bourgogne. Savoir goûter la complexité de ces vins est alors devenu le nec plus ultra des connaisseurs de vin en Asie et en Occident.

Mais l’étonnante variété des vins de cette région signifie qu’il est aussi très difficile d’en établir la cote. Ainsi, la la plate-forme du marché du vin Liv-ex ne prend en compte que 11 vins de Bourgogne, alors qu’il en existe plusieurs centaines. 

Tags
Show More
Close
Close