La ville de Ciudad Juarez au Mexique lance une application pour protéger les femmes

Au Mexique, les autorités de la ville de Ciudad Juarez, une des villes les plus dangereuses au monde, connue pour son important taux de de meurtres de femmes, a développé une application pour smartphone pour lutter contre la disparition et leurs meurtres de femmes. Via cette application, les femmes peuvent alerter leur proche lorsqu’elles sont en danger. En secouant simplement leur téléphone, les utilisatrices peuvent envoyer une alerte avec leur emplacement ainsi qu’un message textuel a cinq contacts présélectionnés afin de les avertir qu’elles sont en danger.L’application « No Estoy Sola » (« Je ne suis pas seule ») est gratuite et ne nécessite aucune connexion internet.Veronica Corchado, directrice de l’institut municipal des femmes à Ciudad Juárez, a expliqué au journal El Paso Times que cette application n’était pas conçue pour communiquer directement avec la police car de nombreuses jeunes femmes ne font pas confiance à celle-ci.Au Mexique, pays qui connaît une épidémie de « fémicides » depuis le début des années 90, six femmes sont assassinées par jour.Les meurtres et les enlèvements de femmes ont principalement lieu dans des villes du long de la frontière américano-mexicaine comme Mexicali, la capitale de l’Etat mexicain de la Basse Californie ou encore la tristement célèbre ville de Ciudad Juarez, située au nord de l’État de Chihuahua.En 2015, la vague de criminalité dans la ville semblait s’être calmée. Toutefois, l’année dernière on a enregistré deux fois plus de meurtres à Ciudad Juarez que l’année précédente, soit 44 meurtres par 100.000 habitants. Il s’agit d’une conséquence directe de la guerre et des règlements de compte entre les gangs de la drogue et un appareil policier et juridique corrompu.En Belgique, chaque année, un peu moins de 2 femmes par 100.000 habitants sont assassinées.

Show More
Close
Close