Lifestyle

Vie privée en 2019 : votre siège d’avion vous filme, votre alarme à domicile vous écoute

Google reconnaît avoir commis une « erreur » en ne signalant pas que l’un de ses gadgets contient un microphone. Il s’agit du gadget de sécurité Nest Guard, un système de sécurité et d’alarme à domicile. L’affaire a été révélée au début de ce mois, lorsque les propriétaires ont été informés qu’ils pouvaient activer le microphone Nest Guard avec une mise à jour. Mais les clients n’ont pas compris cela, car ils n’avaient jamais été informés que le Nest Guard avait un microphone.

Nest Guard comprend un microphone

Nest Guard constitue la base d’une gamme de produits de sécurité Nest. L’appareil contient une série de boutons. Ils permettent de le connecter à d’autres capteurs. Ceux-ci lui permettent d’être connecté à d’autres capteurs. Ainsi, le Nest Guard peut détecter les mouvements à proximité des fenêtres ou des portes. L’appareil n’est pas disponible dans notre pays.

En réaction, Google admet maintenant avoir commis une erreur . « Le microphone ne doit pas rester secret et doit être mentionné dans les spécifications techniques. Nous avons commis une erreur à cet égard. » La société affirme que le microphone n’a jamais été activé et que seuls les propriétaires du Nest Guard peuvent le faire. Le microphone a été conçu à l’origine pour reconnaître les sons comme du verre brisé, a dit un porte-parole.

Google Street View a sauvegardé des  données à partir de réseaux sans fil

Ce n’est pas la première fois que les consommateurs s’inquiètent de la violation de la vie privée par Google. En 2010, la société a dû admettre que son service Google StreetView stockait des données non protégées de réseaux sans fil au cours de ses enregistrements. Selon Google, il s’agissait d’un aspect non intentionnel des activités du logiciel utilisé. Dans notre pays , Google a ensuite conclu un accord à l’amiable de 150 000 euros avec la Commission belge de la protection de la vie privée pour violation de la loi sur les communications électroniques.

Les systèmes de divertissement en vol de Singapore Airlines comportent une caméra

Dans le même ordre d’idées, la compagnie aérienne Singapore Airlines a également avoué que les systèmes de divertissement en vol d’une série de ses avions étaient équipés d’une caméra. Le fabricant des systèmes en a effectivement placée une sur ces appareils.  

L’intention de cette mesure reste incertaine, bien que la compagnie assure que les caméras ont été désactivées et qu’elles le resteront. Comme si quelqu’un en douterait un jour.

C’est un euphémisme de dire que l’avenir du Black Mirror approche tous les jours. Déjà en 2008, Alex Fuss, chercheur principal au SCC, avait prédit qu’en 2013, la protection de la vie privée n’existerait que pour les personnes disposées à payer pour l’obtenir . Pour la plupart des gens, il n’y aura plus d’intimité après 2013 », déclare Fuss. Il n’avait que quelques années d’avance.

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close