Varoufakis:’De nouvelles élections, ou un référendum, sont possibles’

Au cours d’une interview donnée au journal italien Corriere della Sera, le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, a évoqué la possibilité d’organiser de nouvelles élections ou même un référendum dans son pays au cas où les propositions de réformes formulées par son  gouvernement ne seraient pas acceptées par les autres pays de l’UE. « Il pourrait y avoir des problèmes. Mais, mon Premier ministre l’a dit, nous ne sommes pas collés à nos sièges. Nous pouvons retourner à des élections. Organiser un référendum », a déclaré Varoufakis.

Plus tard, le ministre a nié ses déclarations et critiqué le journal pour avoir suggéré que le référendum qu’il évoquait porterait sur l’adhésion à l’euro. Il a affirmé que l’objet du référendum qu’il avait mentionné se rapportait au contenu de la réforme et de la politique fiscale.

Un sondage récent réalisé en Grèce a montré que près de 70% de la population préféraient parvenir à un compromis avec l’Europe, plutôt que se confronter à elle.

Les ministres des Finances de la zone euro doivent se réunir aujourd’hui pour étudier une liste de propositions de réformes plus détaillées que leur a fournie le gouvernement grec. Elle comprend entre autres une mesure qui évoque la possibilité de recruter de faux touristes et clients équipés de dispositifs d’enregistrement pour détecter les commerçants qui fraudent la TVA. Le président de l’Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, a déjà estimé que cette liste était « loin d’être complète ».

De son côté, le Premier ministre grec Tsipras a donné une interview ce week-end au journal allemand Spiegel Online. « J’écarte la possibilité d’un Grexit, parce que j’aime l’Europe », a-t-il dit. Il a comparé la zone euro à un chandail de laine. « Une fois qu’il commence à se détricoter, plus rien ne peut l’arrêter… Mais aujourd’hui, la menace pour l’Europe ne vient pas de SYRIZA ou de Podemos, mais du Front national en France ou d’Alternative für Deutschland en Allemagne. »

Show More

Express devient Business AM

Close
Close