Uruguay: du cannabis en vente en pharmacie à partir du 1er juillet

Plus de 30 pharmacies ont signé ou s’apprêtent à signer un accord avec le gouvernement uruguayen pour pouvoir vendre du cannabis légalement à partir du mois de juillet, a expliqué Juan Andrés Roballo, président du Conseil national des drogues et assistant du président. L’Uruguay devient ainsi le premier pays sud-américain à vendre de la marijuana pour usage récréatif.Préalablement, une période d’inscription des usagers de cannabis débutera le 2 mai. Le registre sera géré par l’Etat afin d’éviter, de cette manière, que des touristes ne visitent le pays uniquement pour la consommation de cannabis. Seuls les Uruguayens et les étrangers qui sont résidents permanents pourront s’inscrire.

40 grammes par mois

Les personnes inscrites auront droit à 40 grammes par mois, soit 10 grammes par semaine. Le prix sera d’1,30 dollar le gramme dont 0,90 cents iront au producteur.L’Uruguay, afin de lutter contre l’augmentation de la violence et de l’insécurité dans le pays, souhaite depuis un certain temps légaliser la marijuana et en devenir le producteur et distributeur.En 2013, le gouvernement uruguayen a approuvé une loi qui permet à l’usager de consommer légalement du cannabis : via une culture personnelle, en participant à des clubs pour la culture en coopérative ou grâce à l’achat en pharmacie.La vente en pharmacie figurait dans le texte original, mais n’avait cependant pas été mise en application. Ce projet de loi avait suscité des controverses. Toutefois, l’objectif est de lutter contre l’augmentation de la violence et de l’insécurité liée à la consommation de drogues dures.Le marché de la drogue en Uruguay représente environ 75 millions de dollars par an. En 2012, l’Uruguay a connu une augmentation de 70% de la consommation de drogue dure. Selon une étude réalisée par les Nations Unies en 2011, un délit sur quatre est lié à la consommation de drogue et d’alcool.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close