Politique

« Sans l’UE, chaque Etat membre a le choix : devenir une colonie américaine ou chinoise »

« Lors des négociations sur le Brexit, l’Union européenne s’est avérée particulièrement importante pour les plus petits États membres. Sans l’UE, l’Irlande du Nord aurait été complètement balayée par un accord imaginé par Londres qui ne tenait aucun compte de l’Irlande du Nord.« 

C’est ce qu’a déclaré l’ancien Premier ministre italien Enrico Letta dans une interview accordée à la chaîne économique française BFM Business. Letta a été Premier ministre d’Italie entre avril 2013 et février 2014, succédant à Mario Monti. Letta enseigne actuellement le commerce international à l’Université de Sciences Po à Paris.

Selon Letta, le terme « brexit » s’est avéré être un terme de communication très populaire, mais c’était la réponse à la mauvaise question. “Que signifie réellement « brexit » ? Que le Royaume-Uni quitte l’Union européenne, n’est-ce pas ? Mais comment ? C’est une question qui n’a jamais été posée à la population. De nombreuses conclusions politiques y sont liées. Ce sur quoi Boris Johnson a déclaré : « Nous sortons de tout ». Mais ce n’était pas ça la question. »

Une colonie américaine ou chinoise?

Lorsqu’on lui a demandé si l’Union européenne menaçait peu à peu de disparaître dans « un trou noir » sous l’impulsion de la lutte de pouvoir américano-chinoise, l’ancien Premier ministre italien a répondu comme suit:

« Si les 28 pays de l’UE avaient tous leur « brexit », c’est-à-dire si tout le monde quittait l’Union européenne et que nous avions 28 sorties, tous les pays auraient le choix entre devenir une colonie américaine ou chinoise d’ici 10 ans. Les Britanniques pensent qu’ils peuvent être une grande puissance sans l’Europe, mais je pense qu’ils vont devenir une colonie des États-Unis. Pas tout de suite, mais dans les dix ans.

Chacun doit comprendre qu’une Europe unie est importante pour que l’UE reste la troisième puissance mondiale. C’est pourquoi il est important de défendre le modèle européen. Je pense à la protection des données, à l’environnement, au commerce et à la sécurité sociale. Toutes ces choses ont besoin d’une Europe puissante. La question est différente pour chacun : colonie américaine ou colonie chinoise ? »

Selon Letta, le fait que l’Union européenne ait encore beaucoup de chemin à parcourir est reflété par la manière dont l’Union européenne s’attaque à la crise syro-turque. « Mike Pence s’est rendu à Ankara vendredi pour rencontrer Erdogan. Pourquoi l’UE ne peut-elle pas envoyer le Président du Conseil de l’Europe en Turquie pour faire comprendre à Erdogan que cela doit cesser ? Erdogan ne commencera à penser que lorsque l’Union européenne agira comme un bloc. Si la France agit seule, ou l’Allemagne, l’Italie ou l’Espagne, cela n’a aucun sens pour Erdogan. »

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close