Une super-bactérie résiste aux antibiotiques les plus puissants

La Colistine est l’antibiotique que les médecins utilisent en dernier recours pour éliminer les bactéries les plus dangereuses, quand tous les autres ont échoué. Mais selon le Dr. Jim Spencer, microbiologiste de l’Université de Bristol en Grande-Bretagne, la bactérie E, qui peut causer des insuffisances rénales, des problèmes urinaires et d’autres infections, a muté. L’article, publié dans le Lancet Infectious Diseases, relate comment les chercheurs chinois ont découvert que la bactérie est non seulement devenue de plus en plus résistante à la Colistine, mais qu’elle a développé un mécanisme de transfert de cette résistance aux bactéries voisines, y compris à des bactéries d’autres colonies, susceptibles de créer d’autres problèmes médicaux. 
Cette perspective de diffusion générale de la résistance à la Colistine est fort préoccupante, explique Spencer, car il n’existe actuellement aucune alternative valable au médicament. La résistance a été découverte sur des personnes et du bétail du sud de la Chine, mais il est fort probable que le phénomène touche beaucoup d’autres pays.
David Plunkett, du Center for Science in the Public Interest, confirme que ce rapport est effrayant, car des épidémies impossibles à soigner pourraient se propager.
Depuis longtemps, des experts en santé publique nous préviennent du danger de la surconsommation d’antibiotiques et du risque d’adaptation des bactéries. Chaque année, 20.000 Etats-Uniens meurent d’infections résistantes aux antibiotiques et certains éleveurs de bétail en donnent de façon préventive aux troupeaux.
Si cette résistance se généralise, certaines interventions chirurgicales pourraient ne plus avoir lieu en raison des risques d’infections postopératoires, affirme Spencer.
Show More
Close
Close