Une éolienne française sur deux tourne dans le vide

La moitié des 10.000 éoliennes françaises ne sont pas connectés au réseau d’électricité. Elles tournent dans le vide sans produire aucune électricité. C’est ce qu’a affirmé ce mercredi le magazine satirique français Le Canard Enchaîné. Selon ce journal, le problème viendrait de la préférence de l’opérateur EDF – à qui EDF Belgium (co-propriétaire Tihange 1) et EDF Luminus appartiennent – pour le nucléaire, et de sa tentation de ralentir l’arrivée des énergies renouvelables. Ses filiales, ERDF et RTE, en charge du réseau, ne seraient donc pas incitées à raccorder les éoliennes au réseau. L’année dernière, les éoliennes connectées ont représenté moins d’un millier de mégawatts (MW).Ainsi, depuis 2011, malgré le souhait exprimé du gouvernement français de développer les énergies propres, de moins en mois d’éoliennes sont raccordées au réseau au fil du temps.Dans une interview  donnée au Dauphiné, Bernard Prost, d’ERDF Drôme-Ardèche, réfute les allégations du Canard Enchaîné. “Les éoliennes installées dans nos départements sont bien toutes raccordées au réseau d’EDF. Elles produisent de l’électricité. […] Dans 97 % des cas, ERDF respecte les délais [de raccordement] fixés par la loi de Transition énergétique”, dit-il. Il concède qu’il faut plusieurs années entre une demande de raccordement d’une éolienne et son branchement effectif.

Le parc raccordé inférieur au parc en attente

Une étude du cabinet comptable Ernst & Young confirme pourtant les chiffres du Canard Enchaîné (Panorama des cleantech en 2016, voir p.34). Compte tenu des éoliennes installées, plus de 21.000 mégawatts d’énergie éolienne sont susceptibles d’être produits en France. Mais le parc raccordé ne s’élève qu’à 10.312 MW, et 10.748 MW attendent encore leur branchement au réseau électrique.Au final, la France produit moins d’électricité par habitant avec ses éoliennes que la Belgique.

Show More
Close
Close