Economie

Une centrale à charbon américaine ferme toutes les semaines

Depuis le début de cette décennie, plus de cinq cents centrales à charbon ont été fermées aux États-Unis, soit près d’une fermeture par semaine, indique un rapport de la US Energy Information Administration (EIA). Au total, il s’agit d’une perte de capacité de production au charbon d’environ 102 gigawatts (GW). En outre, les propriétaires de centrales ont l’intention de retirer 17 GW supplémentaires de capacité au charbon d’ici 2025.

Le charbon représente encore 27% du mix énergétique américain. Seul le gaz naturel est plus important pour l’approvisionnement énergétique américain. Cependant, la part des sources renouvelables augmente.

Démantèlement

Entre 2010 et le premier trimestre de 2019, les sociétés d’électricité américaines ont annoncé la fermeture de plus de 546 centrales au charbon. De nombreux propriétaires ont démantelé leurs centrales au charbon en raison d’une croissance de la demande d’électricité relativement stable et de la concurrence accrue exercée par le gaz naturel et les énergies renouvelables, indique le rapport.

En 2018, les producteurs de centrales au charbon des États-Unis ont supprimé plus de 13 gigawatts de capacité charbon, ce qui représente le deuxième total annuel le plus élevé dans l’ensemble de données de l’EIA. En 2015, les producteurs d’électricité américains avaient fermé 15 GW de centrales électriques au charbon.

Les centrales au charbon qui ont été démantelées après 2015 aux États-Unis sont généralement plus grandes et plus jeunes que celles qui ont été mises au rancart avant 2015. Les centrales au charbon américaines démantelées en 2018 avaient une capacité moyenne de 350 mégawatts (MW) et une moyenne d’âge de 46 ans, contre une capacité moyenne de 129 MW et 56 ans pour les centrales au charbon démantelées en 2015.

Processus complexe

Après le retrait d’une unité de charbon, le site de la centrale électrique est soumis à un processus complexe pluriannuel qui comprend le déclassement, la remise en état et le réaménagement.

Au cours du processus de déclassement d’une centrale au charbon, les équipements de production d’électricité sont fermés et les autorisations d’exploitation sont résiliées. Le charbon inutilisé et les matériaux associés à la fois au processus de production et aux bâtiments et structures sont retirés. L’équipement de production d’électricité peut être utilisé dans d’autres usines ou vendu comme ferraille. Le temps nécessaire pour mettre physiquement hors service une centrale au charbon varie et chevauche parfois les phases suivantes.

L’assainissement consiste à nettoyer les matières nocives afin de répondre aux exigences fédérales et nationales. Dans les centrales à charbon, le produit résiduel est principalement constitué de cendres. Ces matières résiduelles peuvent être transportées vers des décharges. Les résidus de combustion du charbon peuvent également être recyclés dans des produits tels que le béton et les panneaux muraux.

Le réaménagement d’une centrale au charbon déclassée peut impliquer de réaffecter le site à une autre technologie de production ou à une autre application commerciale, industrielle ou municipale. Les centrales électriques au charbon occupent généralement des terrains à proximité du centre-ville ou le long de rivières. Elles ont généralement accès aux chemins de fer, aux routes, à l’eau, aux égouts et à d’autres infrastructures.

Le rédeveloppement d’une ancienne centrale au charbon avec des éléments au gaz naturel est une option viable pour les fournisseurs d’électricité car une grande partie de l’infrastructure critique est déjà en place.

Tags
Show More
Close
Close