EconomiePolitique

Une ville allemande projetait de convertir son camp de concentration… en musée de la saucisse

En fin de semaine dernière, le conseil municipal de la ville allemande de Mühlhausen avait approuvé massivement le déménagement  du Musée de la saucisse de Thuringe sur le site de « Martha II ». Ce dernier n’est autre que l’une des multiples annexes du tristement célèbre camp de concentration de Buchenwald. Mais finalement, suite à l’indignation générale provoquée par cette annonce,  l’ancienne annexe du camp nazi n’accueillera pas les nouvelles installations musée de la saucisse.

Le musée de la saucisse de Thuringe se trouve actuellement dans la ville d’Holzhausen. Ce musée accueille environ 50.000 personnes par an. Ses gestionnaires, l’Association des Amis de la Saucisse, estiment que le site actuel est trop petit. Les responsables du projet souhaitent en effet ajouter un théâtre, un hôtel et d’autres attractions autour de la saucisse allemande.Après avoir étudié la région, ils avaient finalement choisi un site dans la commune Mühlhausen pour l’extension du musée. Toutefois, durant la Seconde guerre mondiale, à cet endroit se trouvait une annexe du camp de concentration de Buchenwald.

Martha II

Quelque 700 femmes juives polonaises et hongroises ont été incarcérées sur le site de Martha II entre septembre 1944 et février 1945. Elles y ont travaillé comme travailleuses forcées dans une usine de munitions nazies.

Le conseil municipal était au courant des projets de l’Association des amis de la saucisse. Cependant, ce n’est que peu avant le vote du conseil municipal que le projet a été rendu public. Lorsque les médias se sont faits écho de l’historique du nouveau site, le projet a provoqué indignation et incompréhension.

Dans un premier temps, l’association avait expliqué que sur base des faits révélés, elle étudierait le contexte historique. Plus tard, le président de l’association, Uwe Keith, avait déclaré qu’après des recherches dans les archives de la ville, l’association avait décidé de ne pas construire sur ce site. Mais l’investisseur et la ville de Mühlhausen étaient toujours dans la course.

Ignorance historique

Plusieurs responsables politiques et de la communauté juive ont fait part de leur indignation suite au projet de réinstallation du musée de la saucisse de Thuringe sur le site de Martha II. Josef Schuster, président du Conseil central des Juifs d’Allemagne, a déclaré qu’il comprenait le désir de créer des attractions touristiques, mais qu’ « une décision aussi insensible et historiquement ignorante est tout simplement incompréhensible. »

Le ministre de la Culture de Thuringe, responsable de la lutte contre l’antisémitisme, Benjamin-Emmanuel Hoff, a finalement pu faire annuler ce projet. La communauté juive allemande a salué cette décision.

En Allemagne, cet épisode entier a soulevé de nombreuses questions sur l’insensibilité et le manque de conscience historique.

« Il ne peut y avoir aucun doute sur les souffrances des internés dans les camps de concentration nazis, ni sur l’inhumanité du système de travail forcé », a déclaré Hoff.

Reinhard Schramm, le président de la communauté juive de Thuring, a déclaré qu’il était choqué et irrité par l’absence totale de sensibilité suite à l’approbation initiale de ce projet.

Sur son site internet, l’Association des amis de la saucisse a présenté ses excuses auprès de l’opinion publique.

« Nous nous excusons auprès de tous ceux qui ont considéré nos actions comme une banalisation ou une relativisation des crimes du national-socialisme. »

L’association a expliqué en outre qu’elle n’était pas au courant de l’histoire du lieu avant l’annonce du déménagement. Les autorités de Thuringe et de Mühlhausen ont déclaré qu’elles étaient à la recherche d’un autre lieu pour satisfaire aux volontés d’extension du musée de la saucisse de Thuringe.

Tags
Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close