Politique

Un mannequin à l’effigie d’Emmanuel Macron pendu et brûlé lors d’une manifestation à Nantes

Lors d’une manifestation contre la politique menée par le gouvernement français, un mannequin portant un masque d’Emmanuel Macron a été pendu et brûlé. Une violence extrême condamnée par le parti politique LREM. 

Ils étaient 2000 à défiler ce dimanche 8 avril dans les rues de Nantes pour protester contre les actions menées par Emmanuel Macron, notamment suite à sa réforme de l’Université ainsi que celle de la SNCF. Pour exprimer leurs colères, certains manifestants ont décidé de tuer de manière symbolique le chef de l’État. 

Visage masqué ou cagoulé, ils ont pendu, frappé puis brûlé un mannequin à l’effigie d’Emmanuel Macron. 

Une action soutenue par le syndicat Solidaire

Le porte-parole du syndicat Solidaire a tenu à exprimer sa solidarité avec l’action menée par les manifestants: « Nous sommes solidaires des jeunes qui ont pris l’initiative de brûler cette effigie. Il est plus que jamais nécessaire non seulement de le faire vaciller sur son piédestal et y compris de lui faire rendre gorge ». 

« Purement scandaleux et inacceptable »

Les élus de la République en Marche et certains adversaires politiques se sont révoltés. Certains dénonçant un « appel au meurtre » comme Valérie Sauviat-Duvert, référente LREM de Loire-Atlantique, d’autres considérant qu’il s’agissait d’une « mise en scène ignoble et dégradante ».

Show More
Close
Close