Un bus enjambeur pour éviter les embouteillages

Song Youzhou, un inventeur chinois, pourrait bien l’emporter sur ceux qui ne croyaient pas en lui. Pour résoudre le problème des embouteillages, il avait proposé il y a 6 ans un projet de « bus enjambeur » qui s’élèverait au-dessus des bouchons, mais qui n’avait pas suscité d’engouement. « Conduire sous ce bus donnerait l’impression de ramper sous l’entrejambe de quelqu’un », a écrit en ligne un des détracteurs du projet.

Le « bus enjambeur » qui passe au-dessus des voitures a été ridiculisé par ses opposants, mais pourrait bien devenir réalité si l’essai était un succès. En juillet, le véhicule au design inhabituel de M. Song devrait effectuer un premier essai le long d’une voie spéciale dans la ville côtière de Beidaihe, où les leaders du parti communiste chinois se rassemblent pour des vacances d’été et des délibérations secrètes.

Présenté comme « une superbe invention originale chinoise » qui pourra bénéficier au monde entier, le TEB (Transit Elevated Bus) a été mis en avant lors d’une exposition à Beijing. Les visiteurs se sont massés autour d’un modèle montrant le TEB passant au-dessus de deux voies de circulation.

Un bus électrique

Jusqu’à 1400 passagers pourront embarquer à l’étage supérieur à partir de plateformes qui seront construites au milieu de la route, à des intervalles d’un kilomètre. Les plateformes auront aussi une fonction de pont piéton.

À une vitesse pouvant atteindre 60 km/h, le bus électrique fonctionnera sur des lignes de tramways en acier. Il n’y a pas de niveau inférieur, ce qui permettra aux véhicules de moins de deux mètres de haut de passer sous le véhicule quand il sera à l’arrêt, ou de le dépasser quand la circulation sera importante.

Le bus aura la même fonction qu’un métro, mais ne nécessitera qu’un cinquième du coût de construction de celui-ci, et sera achevé dans un an, selon Song.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close