EconomieTech

Un algorithme remporte le premier contrat d’enregistrement

Warner Music Group a signé un contrat avec Endel, une application allemande qui crée des musiques d’ambiance. Warner devient ainsi la première maison de disques à signer un contrat avec un algorithme. L’application allemande figurera dans le portefeuille de Warner aux côtés d’artistes tels que Ed Sheeran, Madonna, Coldplay ou Camila Cabello. L’application est actuellement disponible sur smartphone et sur Amazon Echo.

Endel produit des paysages sonores personnalisés pour les utilisateurs. Son algorithme utilise l’intelligence artificielle pour créer des pistes audio personnalisées destinées à améliorer l’humeur ou la productivité des personnes.

Selon le contrat, la start-up audio devrait produite 20 albums cette année. Warner a déjà sorti 5 de ces albums sous la forme d’une collection de « paysages sonores du sommeil » qui visent à réduire l’anxiété.

Fréquences sonores personnalisées

Endel se concentre sur la création de « fréquences sonores personnalisées ». Certaines compositions chercheront à détendre l’auditeur tandis que d’autres productions l’aideront à se concentrer. Ces fréquences sonores sont basées sur des entrées personnelles de l’utilisateur telles que l’heure, le lieu et les conditions météorologiques, ainsi que sur des informations biométriques telles que la fréquence cardiaque.

Les albums qui sont déjà sortis s’intitulent Clear Night, Rainy Night, Cloudy Afternoon, Cloudy Night et Foggy Morning.

Les quinze albums suivants se concentreront sur d’autres paramètres. L’objectif d’Endel est que la musique aide l’utilisateur à se concentrer, à se détendre et à bouger. La musique vise à stimuler l’état d’esprit ou la productivité de l’individu. L’algorithme de la société enregistre des milliers de sons et les assemble au sein de différents modèles en fonction des entrées de l’utilisateur.

« Endel utilise l’intelligence artificielle pour créer des pistes audio personnalisées », a déclaré Oleg Stavitsky, fondateur et directeur général d’Endel. Stavitsky souhaite aboutir à un écosystème interconnecté grâce auquel Endel peut garder un œil sur le rythme quotidien des utilisateurs via des mesures telles que leurs habitudes de conduite et le nombre d’événements de leur calendrier. Endel crée ensuite en fonction de cela un paysage sonore personnalisé qui aide les utilisateurs à se détendre en fin de journée.

Droits d’auteur

Le fait qu’un algorithme soit désigné comme l’auteur de la musique a placé Warner et Endel devant un certain nombre de défis.

« Nous avons dû faire appel à un spécialiste du droit d’auteur pour répondre à toutes ces questions sur les droits d’auteur et sur les droits de reproduction mécanique », affirme Stavitsky. Endel est un collectif de concepteurs et d’ingénieurs du son. Nous ne connaissions pas ces termes. En fin de compte, nous avons entré tous les noms des ingénieurs en logiciel en tant que compositeurs. ”

Alors que la technologie d’intelligence artificielle devient davantage sophistiquée, sa présence dans l’industrie musicale intrigue et inquiète de plus en plus. Des sociétés telles qu’IBM et Sony ont fait leurs débuts ces dernières années avec la composition et la production de musique basée sur des algorithmes.

Mais Stavitsky veut rassurer les musiciens sur le fait que sa compagnie ne s’emparera pas de leur travail. « Nous ne nous considérons pas comme un concurrent ou un substitut des artistes. C’est une bonne chose que Warner ait voulu publier notre travail sous forme d’albums, mais la plupart de nos paysages sonores ne sont pas conçus pour être écoutés consciemment. Ils vous aident à vous fondre avec l’arrière-plan. »

Tags
Show More
Close
Close