L’UE veut créer sa propre armée

Frederica Mogherini, la  Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité de l’Union européenne, a révélé cette semaine que l’UE prévoyait de se doter de structures militaires communes qui pourront agir indépendamment de l’OTAN, rapporte le Times de Londres. Selon Mogherini (à gauche sur la photo aux côtés du secrétaire d’Etat américain John Kerry), la décision des Britanniques de quitter l’Union européenne a ouvert de nouvelles opportunités pour développer l’intégration militaire au sein de l’UE. En effet, les gouvernements britanniques successifs s’étaient toujours opposés à cette idée. “Nous avons aujourd’hui l’espace disponible pour faire des choses qui n’étaient pas faisables au cours des dernières années”, a-t-elle dit aux ambassadeurs de l’UE.Depuis le vote pour le brexit, des Etats membres de l’UE dont la France, l’Allemagne, l’Italie, ainsi que certains pays d’Europe centrale, exhortent à une plus grande intégration militaire. De même, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a fait part de son objectif de “mettre sur pied une armée européenne commune”, que la République Tchèque et la Hongrie ont approuvé.“L’armée européenne n’est pas une chose qui est prévue pour bientôt. Mais maintenant, le temps est venu de la concrétiser, et il ne s’agit que du commencement”. Le projet prévoit que des pays tels que la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et la Pologne créent des structures militaires permanentes pour agir au nom de l’UE. Le traité de Lisbonne contient déjà une clause dans ce sens qui n’a jamais été actionnée. La Grande-Bretagne a déjà indiqué qu’elle ne s’opposerait pas à ce projet.Des officiels de l’OTAN ont déjà fait part de leurs craintes : ils redoutent que la nouvelle structure concurrence l’Allianc et qu’elle s’impose à terme comme la principale structure de défense.

Show More
Close
Close