EconomiePolitique

It’s the emigration stupid! La véritable union de transfert au sein de l’UE est celle de l’Est vers l’Ouest

La montée du populisme dans l’Union européenne a plusieurs causes. L’immigration est certainement l’une d’entre elles. Mais l’émigration devient également un problème dans divers pays d’Europe de l’Est. L’écart salarial persistant entre l’Europe de l’Est et l’Europe de l’Ouest amène de plus en plus d’Européens de l’Est à quitter leur pays.

La semaine dernière, le journal Gazet van Antwerpen a publié un rapport sur une entreprise de Poppel (Ravels), qui cultive des asperges qu’il faut récolter. « Les Belges ne font plus ce travail depuis longtemps », expliquele responsable Fons Nooyens. « Sans main d’oeuvre étrangère, le secteur horticole serait mort. » Ces dernières années, les travailleurs saisonniers venaient principalement de Roumanie.

L’émigration de l’est vers l’ouest

L’ampleur de cette émigration de l’est vers l’ouest est donc également sous-estimée. Beaucoup de travailleurs ne s’enregistrent tout simplement pas. Selon les spécialistes, il existe clairement un énorme transfert économique de l’Est vers l’Ouest. L’Allemagne en profite particulièrement Ce pays est confronté à un énorme défi sur le plan démographique. L’immigration a, pour l’instant, stabilisé ce déclin démographique. Mais comme l’Allemagne n’a jamais payé la formation de ces travailleurs, on peut parler de transfert économique direct.

En d’autres termes : les Etats polonais, roumain, bulgare,… ont financé la formation de leur peuple. Mais les pays d’Europe de l’Ouest récoltent les bénéfices de ces coûts de formation. Par exemple, depuis la chute du mur en 1989, la Bulgarie a perdu plus de 22 % de sa population. Les 10 pays qui connaissent la contraction la plus rapide de leur population sont tous situés en Europe de l’Est .

Dans un essai sur Project Syndicate (€) , le journaliste italien Frederico Fubini estime le volume des transferts à plus de 200 milliards d’euros pour la période 2009 – 2017. Ce montant donne une vision complètement différente des transferts Nord-Sud qui sont souvent évoqués au sein de l’UE. Fubini est un Italien et a récemment écrit « Per Amor Propio », un livre sur le problème de l’émigration, qui touche également l’ Italie.

Travailler un mois pour un salaire hebdomadaire

L’écart de rémunération entre l’Europe de l’Est et l’Europe de l’Ouest persiste, en dépit du fait que les écarts de productivité ont pratiquement disparu. Selon Fubini, cela résulte d’une combinaison d’interventions nationales et européennes. Mais un salaire mensuel à l’usine Audi hongroise équivaut à un salaire hebdomadaire dans la même usine Audi à Vilvoorde.

L’appauvrissement de la classe moyenne de l’Europe de l’Est est donc le moteur de l’extrémisme politique dans ces pays. Il ne s’agit donc pas d’un hasard, mais d’une conséquence directe de l’échec d’une politique. Si les États membres de l’UE de l’Europe de l’Ouest continuent à siphoner ainsi l’Europe de l’Est, les opposants à l’Europe ne feront que se renforcer. A moins que l’UE n’intervienne.

Tags
Show More
Close
Close