Uber: une croissance énorme… Et des pertes encore plus colossales

Uber, la société américaine de mise en relation de voitures avec chauffeur, a réalisé un chiffre d’affaires net (c’est à dire, le total effectivement perçu sur les courses après déduction des salaires des chauffeurs, et des remises éventuelles) de 663 millions de dollars au cours de la première moitié de l’année dernière, montrent des documents “fuités”.

L’année précédente, elle avait enregistré un chiffre d’affaires de 495,3 millions de dollars sur l’ensemble de l’année. Mais en parallèle de cette croissance remarquable, cette société réalise des pertes tout aussi impressionnantes: elles se montent à 987,2 millions de dollars rien que pour le premier semestre 2015. L’année précédente, les pertes s’étaient montées à 671,4 millions de dollars.

Les documents confidentiels publiés par The information, qu’Uber avait préparés à l’attention de ses investisseurs l’année dernière, montrent que les clients d’Uber ont payé 3,63 milliards pour leurs courses au cours des six mois de 2015. L’année précédente, ils avaient payé 2,93 milliards de dollars sur l’ensemble de l’année. On peut donc extrapoler que le chiffre d’affaires a dû doubler sur l’ensemble de l’année 2015 par rapport à l’année 2015. Ces chiffres impliquent un taux de croissance de 40% par trimestre.

Mais on note qu’une grande partie de ces recettes reviennent aux chauffeurs. Au cours du premier semestre 2015, les chauffeurs ont ainsi perçu 2,72 milliards de dollars, près des trois quarts des recettes brutes.

Le rapport des comptes montre également que la société est caractérisée par une lourde structure de coûts. Par exemple, elle a engagé 72 millions de dollars de dépenses en opérations de promotion (y compris les remises pour les clients), et 130 millions de dollars en primes pour les chauffeurs au premier semestre 2015. En outre, ses frais opérationnels se sont montés à 159 millions de dollars, un montant équivalent à ce qu’elle avait payé pour l’ensemble de l’année 2014.

De telles pertes seraient fatales pour la plupart des entreprises, mais Uber a pu compter sur les importantes levées de capitaux qu’elle a réalisées depuis sa création, et qui se montent à 9 milliards de dollars, dont 2,1 milliards de dollars obtenus en décembre dernier. Elle dispose donc de réserves qui devraient lui permettre de poursuivre sa frénésie de dépenses sur les mois prochains, conclut Forbes.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close