La Turquie procède à l’arrestation de 105 experts informaticiens

La Turquie a émis des mandats d’arrêt pour 105 experts en informatique soupçonnés d’être complices dans la tentative de coup d’Etat de juillet 2016, alors que l’on commémorait le premier anniversaire du coup d’ Etat manqué dans le pays. Plus de 250 personnes ont été tuées au cours de cet événement.

La Turquie a émis des mandats d’arrêt pour 105 experts en informatique soupçonnés d’être complices dans la tentative de coup d’Etat de juillet 2016, alors que l’on commémorait le premier anniversaire du coup d’ Etat manqué dans le pays. Plus de 250 personnes ont été tuées au cours de cet événement.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan et le Premier ministre Binali Yildirim se sont rendus mardi dans un cimetière d’Istanbul, dans lequel ont été inhumés une partie des victimes. Des prières ont été dites dans les mosquées de toute la Turquie en hommage aux personnes décédées lors de ce coup d’Etat.L’agence de nouvelles Agence turque Anadolu affirme que 52 suspects, dont des anciens employés du Conseil de la recherche scientifique turc TUBITAK et de l’autorité des télécommunications, ont été arrêtés. Ils sont accusés d’avoir fourni un soutien technique aux comploteurs.Ils auraient notamment utilisé Bylock, une application qui permet d’envoyer des messages cryptés et dont le gouvernement dit qu’elle est également utilisée par les partisans du religieux musulman Fethullah Gülen, qui réside aux Etats-Unis. Ce serait ce dernier, qui aurait orchestré la tentative de coup d’Etat, selon les dirigeants turcs. L’intéressé nie formellement son implication.Plus de 50 000 personnes ont été arrêtées et près de 150 000 fonctionnaires ont été limogés depuis l’instauration de l’état d’urgence en Turquie à la fin juillet 2016.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close