Qui veut travailler avec Trump devra renoncer au statut de lobbyiste pendant 5 ans

Mercredi, le futur président américain, Donald Trump, s’est engagé à ne pas recruter de lobbyiste dans son équipe de transition. Il a également indiqué qu’il ferait passer dans la loi une mesure qui interdira aux personnes appelées à collaborer avec son administration d’avoir une activité de lobbyiste dans les 5 ans qui suivront leur départ du gouvernement. « Le point clé de cette administration sera que les gens sortant du gouvernement ne pourront pas utiliser cette expérience pour s’enrichir pendant une période de 5 ans », a déclaré le porte-parole pour la période de transition, Sean Spicer, lorsque des journalistes l’ont contacté.Toute personne qui rejoindra le gouvernement Trump devra signer un document lui interdisant formellement d’avoir une activité de lobbying et d’être enregistré comme lobbyiste. Lorsque cette personne sera déjà enregistrée comme lobbyiste, elle devra apporter la preuve qu’elle a mis fin à cette activité.Cette mesure a été prise après que des critiques se sont élevées suite à la nomination de lobbyistes dans l’équipe de transition de Donald Trump, alors que pendant sa campagne, il s’était engagé à veiller à ce que des intérêts particuliers n’interfèrent pas avec son gouvernement s’il était élu.

Une règle facilement contournée

Cependant, une telle mesure pourrait être contournée facilement, puisque tout le lobbyiste peut simplement annuler son inscription pour rejoindre l’administration Trump.Selon le Washington Post, c’est déjà ce qui est en train de se produire, puisque Josh Pitcock, un assistant du vice-président de Mike Pence, vient de remplir un document au Sénat lundi pour mettre fin à son statut de lobbyiste fédéral. Pendant la campagne électorale, Pitcock était intervenu en tant que conseiller de Pence.Depuis 2013, il était lobbyiste pour l’État d’Indiana, et gagnait 280 000 $ par an pour faire pression sur des questions telles que le virus Zika, les soins de santé et les taux de change.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close