Trump ouvre la voie à une guerre commerciale mondiale

Le gouvernement Trump serait sur le point d’augmenter sensiblement les droits de douane sur certains produits importés, en particulier l’acier, affirme Axios, un blog généralement bien informé de ce qui se passe à Washington DC. La possibilité de l’introduction de ces taxes a été discutée lundi au sein d’un groupe de conseillers à la présidence, en présence du président Trump et du vice-président Pence. Quelques 25 officiels étaient présents, certains partisans de l’ordre du jour « America First ».Ce groupe semble déterminé à introduire des droits de douane de 20 % sur les importations d’acier aux États-Unis.Ces barrières douanières pourraient aussi concerner toute une gamme d’autres produits importés : l’aluminium, les semi-conducteurs, le papier ainsi que des appareils d’électroménager comme les machines à laver…

America First

Le projet a été élaboré par le ministre du Commerce Wilbur Ross, qui a le soutien du plus grand conseiller de Trump, Steve Bannon, de Peter Navarro, responsable de la politique commerciale, et du conseiller Stephen Miller.Si cela se confirme, les Etats-Unis augmenteront les taxes à l’importation imposées à la Chine et aux autres grands exportateurs d’acier. En dépit de l’opposition de tout son cabinet, Trump semble bien déterminé à concrétiser ce projet.Plus de trois quarts des participants à cette réunion étaient en effet opposés à cette mesure, justifiant leur désapprobation par les problèmes politiques et économiques qu’elle est susceptible de générer. Mais le président n’a pas semblé sensible à leurs arguments, et il semble qu’une décision finale, en faveur de ces nouvelles taxes, ne soit plus qu’une question de jours.

Ce que la base de l’électorat de Trump souhaite est devenu le facteur décisif

Les États-Unis semblent donc prendre le chemin d’une guerre commerciale majeure, non seulement avec la Chine, mais aussi avec une toute une série de pays alliés, y compris le Canada, le Mexique, le Japon, l’Allemagne et le Royaume-Uni.Trump compte principalement sur l’enthousiasme de sa base électorale pour soutenir sa décision. Ce groupe de personnes influence de plus en plus sa prise de décisions (songez à l’accord sur le climat), notamment depuis que sa popularité nationale à commencé à s’éroder.Le président américain a déjà été averti qu’un certain nombre de secteurs telles que l’industrie automobile, tenteront immédiatement de faire annuler ces mesures par un tribunal.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close