Economie

Travailler de longues heures nuit à votre carrière

Selon des nouvellesrecherches, travailler de longues heures peut être préjudiciable àla productivité et faire en sorte que les travailleurs soientenclins à commettre des erreurs, à se sentir anxieux, à êtresurchargés et à souffrir de burn-out.   

Ce ne sont pas seulementles longues heures de travail qui nuisent à la santé physique etmentale des employés, l’intensité du travail – des délais serréset un rythme incessant – a également un impact négatif. En outre,le travail intense nuit aux perspectives de carrière.

Contre-productivité

En effet, des heures etune intensité excessives sont contre-productives, ce qui réduit laqualité du travail, indique une étude menée par des scientifiquesde l’ESCP Europe et de la Cass Business School,  auprès de plus de cinquante mille employés au sein detrente-six pays européens.

Selon les chercheursArgyro Avgoustaki et Hans Frankort, le niveau d’intensité que nousappliquons au travail que nous faisons (défini comme le niveaud’effort fourni par unité de temps de travail) est généralement »un indicateur plus fort des résultats défavorables que lesheures supplémentaires ».

« Pour destravailleurs ayant des emplois et des niveaux d’éducationsimilaires, le travail intensif prolongé a un impact dévastateursur la qualité des carrières, la satisfaction professionnelle etles possibilités de promotion. »

« Les résultats del’étude devraient aider les employés à comprendre les limites del’effort excessif », insistent Avgoustaki et Frankort. « Lesemployeurs doivent être conscients que la pression sur le personnelne peut pas être augmentée sans cesse. De plus, les décideurs ontbesoin de stratégies adéquates pour aider à réduire les effetsnéfastes d’une intensité de travail excessive. »

Carrière

« L’étude suggèrequ’un travail excessif – des heures de travail plus longues et untravail plus intensif – n’est jamais positif pour la carrière »,affirment Avgoustaki et Frankort.

« Les employeurs etle gouvernement devraient essayer de réduire l’intensité du travailplutôt que d’essayer de contrôler les heures excessives »,expliquent les auteurs. « Les employeurs et les décideursmettent beaucoup l’accent sur ces dernières, mais par rapport auxheures supplémentaires, l’intensité du travail aboutit à desréductions beaucoup plus importantes du bien-être et des résultatsliés à la carrière », a déclaré M. Frankort.

Relation entre la chargede travail et les heures de travail

« Il y a clairement unecorrélation entre la charge de travail et les heures prestées »,admettent les chercheurs. Cependant, selon ces derniers, le fait dedonner aux employés le choix du lieu et de la façon dont ilstravaillent peut alléger la pression en leur permettant de choisirl’ordre, la méthode et le rythme de travail et de déterminer lesheures et les pauses.

Almuth McDowall, maîtrede conférences en psychologie organisationnelle à la CityUniversity, reconnaît que les décideurs et les employeurs accordenttrop d’importance à la culture de longue durée. Cependant, ellesouligne que l’intensité du travail est difficile à mesurer. « On demande aux personnes d’assumer des tâches supplémentaires,mais celles-ci ne sont écrites ou explicitées nulle part ».

Show More
Close
Close