EconomieTech

Tokyo annonce la construction de routes solaires

Le gouvernement métropolitain de Tokyo souhaite installer des routes solaires qui collectent l’énergie du soleil via des panneaux solaires placés sur leur surface. Les autorités espèrent pouvoir ainsi générer suffisamment d’énergie pour alimenter un parc de voitures électriques. Cette initiative fait partie des efforts réalisés par la ville japonaise pour se forger une image de métropole durable, en particulier dans la perspective des Jeux olympiques qui s’y dérouleront l’année prochaine.

Le conseil municipal a annoncé qu’il allait installer un certain nombre de pavés de panneaux solaires au cours des prochains mois. En mai de l’année dernière, une route solaire expérimentale avait été installée sur le parking d’un magasin de la chaîne Seven-Eleven à Sagamihara, dans la préfecture de Kanagawa.

Durabilité

Les routes sont composées d’un système de panneaux solaires peints avec une résine spéciale pour améliorer la durabilité. Il est ainsi possible que les véhicules passent sur les panneaux solaires. Des panneaux solaires ont déjà été installés sur des autoroutes en France et sur des pistes cyclables aux Pays-Bas.

Le gouvernement de Tokyo se concentre sur les nouvelles technologies en tant que sources potentielles d’énergie renouvelable. Il s’est fixé comme objectif que les énergies renouvelables représentent environ 30% de la consommation d’électricité de Tokyo d’ici 2030. En 2016, cet objectif n’était que de 12%.

Le gouvernement a déclaré qu’il n’y avait aucune restriction en termes d’emplacements pour l’installation du système de « route solaire », ce qui augmente les possibilités d’expansion des énergies renouvelables.

Coûts

Cependant, le gouvernement a admis que les coûts d’installation élevés des routes solaires constituent un défi important pour le moment. Comme la technologie n’est pas encore largement utilisée, les composants ne sont pas encore fabriqués en série. En France, la construction d’un kilomètre de route solaire nécessite un investissement de 5 millions d’euros.

À Tokyo, les autorités souhaitent introduire cette technologie principalement sur des sites gouvernementaux, tels que des parkings, où la quantité d’électricité générée par l’installation du système justifierait le coût.

Le gouvernement espère être à l’avant-garde de l’introduction de la technologie avant les Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo. La ville veut utiliser cet avènement pour promouvoir la technologie et la diffuser ailleurs au Japon.

Tags
Show More
Close
Close