EconomieTech

Tesla ? C’est un loueur de panneaux solaires !

Le constructeur automobile américain Tesla a annoncé le weekend dernier le lancement d’une activité de location de panneaux solaires, par la voix de son CEO Elon Musk. Pour le moment, cette offre se limite à 6 Etats américains (Californie, Arizona, Connecticut, Massachusetts, New Jersey et Nouveau-Mexique). Mais selon le patron charismatique de Tesla, la firme a bien l’intention de conquérir le marché européen dès l’année prochaine.

Le tarif mensuel de ce programme, nommé « Rent Solar », débute à 50 dollars par mois, sauf en Californie, où le prix grimpe à 60 dollars. Trois tailles d’installation seront proposées. Le prix se veut « tout compris », et intègre les équipements, leur installation et leur maintenance.

« Comme si vous aviez une imprimante à billets sur votre toiture »

Et selon Musk, il s’agit d’une très bonne affaire pour les clients : « Avec la nouvelle tarification Tesla, vous aurez l’impression d’avoir une imprimante à billets sur votre toiture si vous vivez dans un État où les coûts d’électricité sont élevés », a-t-il tweeté. Il précise qu’il est plus intéressant encore d’acheter les panneaux solaires que de les louer, mais que cette dernière option est tout de même avantageuse. Selon lui, les souscripteurs peuvent espérer économiser 500 dollars par an sur leurs notes d’électricité.

Les clients pourront mettre fin gratuitement au contrat de location, mais ils devront débourser 1500 dollars pour que la société procède au démontage des panneaux solaires sur leur toit. Sur son site internet, Tesla précise qu’il s’agit d’une répercussion directe des coûts induits par cette opération, et qu’elle ne réalise aucun bénéfice dessus.

SolarCity, une société en perte de vitesse

Ce programme a été développé par le fabricant et installateur de panneaux solaires SolarCity, racheté par Musk il y a trois ans. Lorsque cette société avait commencé à vendre ses panneaux solaires, elle les proposait à plus de 7000 euros. Un tel prix a dissuadé nombre de clients, et depuis son rachat, ses parts de marché, grignotées par ses concurrents, dont SunRun, n’ont fait que s’éroder.

Au cours du deuxième trimestre de cette année, les nouvelles installations n’ont représenté que 29 mégawatts. Jamais la firme n’avait enregistré un niveau aussi faible.

En outre, 3 anciens employés ont porté plainte contre SolarCity, affirmant que certains de leurs collègues avaient truqué leurs chiffres de ventes l’année dernière pour bénéficier de primes plus élevées. Dans leur plainte, ils font également état de pratiques abusives de la pat de leur ex-employeur. Il est question de discriminations, de harcèlement, et de rémunération inuffisante au regard du travail effectué.

Un porte-parole de Tesla a indiqué que la société avait enquêté sur ces plaintes, et conclu qu’elles étaient infondées. Entretemps, la plainte a été retirée, et des négociations seraient en cours pour parvenir à un accord amiable.

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close