Propriétaires de Tesla, Elon Musk lit vos tweets

Tesla a annulé une mise à jour du logiciel de ses voitures implémentée en décembre. Le constructeur automobile électrique avait alors introduit une fonction de pilote automatique qui limitait la vitesse maximale du véhicule à la vitesse autorisée sur les routes dépourvues de séparation centrale. Cette limitation vient d’être désactivée.

Selon Musk, il n’y avait pas de raison particulière d’introduire une telle limitation, mais il observait que les « gens avaient en général l’habitude de rouler trop rapidement, en particulier sur les routes sinueuses ».

Mais au cours du week-end dernier, Tesla est revenu sur cette limitation, pour autoriser les conducteurs de ses voitures à dépasser les vitesses autorisées de 5 miles par heure sur les routes non pourvues de séparation centrale. Sur autoroute, le conducteur peut adopter une vitesse maximale de 90 miles par heure (environ 145 km/h), et ce, quelle que soit la limite autorisée.Le constructeur semble avoir décidé que tout conducteur pouvait demander au pilote automatique de violer les règles du code de la route.La firme a rappelé que le système de pilotage automatique Tesla Autopilot qui équipe ses modèles est classé comme un système automatisé « de niveau 2 », qui implique que « le conducteur est responsable et doit constamment garder le contrôle de la voiture ».

Musk et Twitter

Cet épisode aura permis de constater qu’Elon Musk prend en compte les tweets de ses clients. Des propriétaires de Tesla, dont des célébrités, avaient manifesté de l’agacement suite à la mise à jour du logiciel en décembre. Il semble qu’ils ont obtenu gain de cause.Il y a à peine un mois, le propriétaire d’une Tesla s’était plaint d’un problème avec les stations de charge électrique des véhicules : certaines personnes monopolisent les places pendant des heures alors que leur voiture est complètement rechargée, au détriment d’autres possesseurs de véhicules électriques qui ne parviennent pas à trouver une station disponible.20 minutes plus tard, Musk lui avait répondu : «Vous avez raison, cela devient un problème. Les places de Supercharger sont conçues pour le rechargement, pas pour le stationnement. Je vais prendre des mesures ».6 jours plus tard, un changement était introduit : le constructeur avait introduit une sorte de taxe pour pénaliser les propriétaires de véhicules qui maintiennent ces derniers sur une station de charge alors qu’ils sont complètement rechargés.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close