Lifestyle

Pourquoi tous ces super-riches ne cessent-ils pas de travailler?

« Les milliardaires ne devraient pas exister. » Cette phrase provient bien évidemment de  Bernie Sanders, l’un des candidats à l’investiture présidentielle du parti démocrate (DNC). Mais il n’est pas le seul. D’autres candidats tiennent aussi des propos associés. Ce qui est étonnant, c’est ce que le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, a répondu lorsqu’on lui a demandé si les milliardaires avaient une raison d’être. Sa fortune est estimée à 70 milliards de dollars. « Je ne sais pas s’il devrait y avoir une limite exacte concernant la fortune que quelqu’un devrait posséder, mais oui, à un certain niveau, personne ne mérite d’avoir autant d’argent. »

Le journal du New York Times s’est mis à la recherche des raisons pour lesquelles il y a tant de milliardaires et pourquoi ces super-riches ne semblent intéressés que par l’expansion de leur fortune.

Le journal avance diverses raisons :

1. Il n’existe plus de montant cible permettant de s’arrêter

Plus vous possédez d’argent, plus vous êtes motivé pour en gagner encore plus. Beaucoup ne peuvent tout simplement pas s’arrêter car cela leur enlèverait tout leur sens. Que signifieraient-ils encore s’ils n’avaient pas cet argent ?

2. Etre riche est relatif : les riches connaissent beaucoup de riches qui sont plus riches qu’eux-mêmes

Le nombre de personnes gagnant 1 million de dollars par an a augmenté de 40 % aux États-Unis entre 2000 et 2016. Mais une étude récente de l’Université de Harvard conclut que les personnes disposant de 8 millions de dollars ou plus sont à peine plus heureuses que celles ayant « seulement » un million sur leur compte bancaire. Un phénomène que les sociologues tentent d’expliquer au moyen de l' »hypothèse du revenu relatif ». Nous mesurons notre satisfaction matérielle non pas à ce que nous avons, mais à ce que les gens autour de nous ont.

3. L’argent, c’est comme l’alcool

Une raison qui nécessite peu d’explications. Les gens riches vivent dans des bulles et ont donc besoin de doses croissantes d’argent pour éprouver le même sentiment de bonheur. Si vous avez un million, vous aurez bientôt besoin de deux millions pour vous sentir de nouveau le roi du monde. Puis de cinq, puis de dix. L’argent est une substance addictive.

4. Les riches ont peur de l’effondrement de l’économie

Dans son livre « The New Case for Gold », l’auteur Jim Rickards explique qu’il est de plus en plus appelé par des millionnaires et des milliardaires qui pensent que la prochaine récession réduira la précédente à un détail de l’histoire. En attendant, les marchés financiers se sont trop éloignés de la réalité économique. « C’est comme s’ils pensaient que c’était trop beau pour être vrai et qu’ils ne savaient pas ce qui se passerait si quelqu’un comme Bernie Sanders remportait les élections demain. » De nombreux super-riches se préparent également à la fin des temps. En témoigne l’achat fréquent de terrains de l’autre côté du monde.

5. Les super-riches vivent dans la peur et sont isolés

Les entrepreneurs et les financiers sont des «personnes poussées par l’adrénaline qui aiment franchir les frontières». Elles se concentrent généralement uniquement sur les affaires et sont toujours en mode transactionnel. Plus elles deviennent riches, plus elles se sentent seules. Parce qu’elles se coupent du monde.

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close