Science

Suite au scandale Cambridge Analytica, Elon Musk supprime les pages Facebook de SpaceX et Tesla

Elon Musk, qui ne porte pas Marc Zuckerberg dans son coeur a frappé un gros coup hier. Le réseau social Facebook a perdu deux pages à plus ou moins 2,6 millions de likes hier. Après le scandale Cambridge Analytica qui a valu une semaine de mauvaise presse à Facebook, Elon Musk punit à son tour le réseau en suivant le hashtag #deleteFacebook et supprime les pages SpaceX et Tesla. 

C’est donc suite au scandale révélé la semaine dernière que le CEO de Tesla et SpaceX a décidé de retirer ses pages de Facebook. Mais de quel scandale parle-t-on exactement? En 2014, une société britannique, Cambridge Analytica, aurait acheté plus de 50 millions de profils Facebook. Le réseau social de Mark Zuckerberg était au courant de l’incident, mais n’en a pas informé les personnes impliquées. Les données achetées par Cambridge Analytica auraient notamment contribué à l’élection de Donald Trump.

Facebook dans la tourmente

Ces derniers jours, les utilisateurs ont été appelés via Twitter à supprimer leur page Facebook via le hashtag #deletefacebook. Brian Acton, le co-fondateur du service de messagerie WhatsApp, vendu à Facebook pour 19 milliards de dollars a notamment tweeté: « Il est temps. #deletefacebook ».

Elon Musk, acteur engagé sur Twitter et dans le monde de la technologie n’a pas tardé à réagir au tweet de Brian Acton. Et quand un utilisateur le met au défi de retirer sa page SpaceX sur Facebook, Elon Musk répond: « Je ne savais même pas que nous en avions une. Je vais le faire. » Et quelques minutes plus tard, c’était fait. Et puis pareil avec la page Tesla. Un utilisateur a interpellé à son tour Musk à propos de la page Tesla pour qu’il la supprime, et le fondateur s’et empressé de répondre « Absolument, ça ne ressemble à rien ». Les deux pages de Musk rassemblaient plus ou moins 2,6 millions de likes et avaient un taux d’engagement énorme. Les plus gros perdants de cette histoire, en dehors de Zuckie? Les community managers de ces deux pages sans doute qui se retrouvent du jour au lendemain privés de leur communauté. 

Show More
Close
Close