Des milliers de Belges achètent leur épicerie en ligne

Le commerce d’épicerie en ligne devrait faire une belle percée sur le marché belge cette année, indique le journal Het Laatste Nieuws. Pour parvenir à cette conclusion, il s’est basé sur des témoignages des porte-parole de Delhaize et de Carrefour. On observe qu’il se vend maintenant plus d’épicerie en ligne que dans les magasins. Cependant, dans certains cas, le succès des achats en ligne a également causé d’importants retards. Il y aurait eu des retards entre une demi-semaine et près d’une semaine. Les détaillants ont réagi en développant leur flotte de fourgons de livraison, mais aussi en déterminant des itinéraires de livraison plus efficaces.Selon Delhaize, les commandes en ligne sont en moyenne deux à trois fois plus élevées que les achats dans les magasins. Les clients profitent du service de livraison à domicile pour acheter des quantités supplémentaires. Carrefour a également noté que le montant d’achat en ligne moyen dépasse 140 euros.

Confort

Selon le détaillant, l’idée selon laquelle les consommateurs en ligne ne se rendraient plus dans les magasins est une erreur. Ce qui se produit le plus souvent, c’est qu’ils réservent ces visites pour des achats spéciaux.L’expert du commerce de détail, Jorg  Snoeck, affirme que ces résultats ne le surprennent pas. Selon lui, il est connu que le consommateur dépense souvent plus dans son environnement familial confortable que lors d’une visite en magasin.Pour l’instant, la part de marché en ligne se limite au maximum à 3 % du  commerce de détail total. On s’attend à ce qu’elle croisse encore de 175 %  au cours du deuxième trimestre de cette année.Néanmoins, Jorg Snoeck pense que le magasin physique ne disparaîtra jamais. « Les magasins restent un phénomène social », souligne-t-il. « Les magasins physiques et les boutiques en ligne coexisteront. »Selon les détaillants, ce sont surtout les consommateurs âgés et les ménages à double revenu, qui sont intéressés par une offre en ligne. Les familles recomposées témoignent également d’un grand intérêt. De même, à la fin de l’année, de nombreux consommateurs sont plus enclins à passer leurs commandes en ligne.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close