EconomieTravel & food

Singapour devient le premier pays à interdire la publicité pour les boissons sucrées

Edwin Tong, le ministre singapourien de la Santé, a annoncé que son pays s’apprêtait à interdire la publicité pour les boissons à forte teneur en sucre, rapporte The Independent. De la sorte, Singapour devient le premier pays à appliquer une telle mesure. Tong a en outre expliqué que cette initiative faisait partie de la « Guerre au diabète » que Singapour entend mené.

L’interdiction s’applique à toutes les plates-formes de médias. Les boissons gazeuses, les jus de fruits, les boissons au yogourt et le café instantané tomberaient sous le nouveau règlement.

Accise

En plus de l’interdiction des publicités à forte teneur en sucre, le ministère de la Santé de Singapour a annoncé qu’il allait introduire des étiquettes nutritionnelles graduées et codées en couleur sur les boissons à haute teneur en sucre, afin que les consommateurs puissent « faire un choix en connaissance de cause et opter pour un produit plus sain ».

Tong a déclaré que ces deux mesures n’étaient que les premières étapes des efforts de Singapour dans sa lutte contre le diabète. Deux autres propositions, notamment la possibilité d’introduire un droit d’accise ou même une interdiction totale des boissons à haute teneur en sucre, sont toujours à l’ordre du jour.

Avant d’annoncer la nouvelle réglementation, le ministère de la Santé a lancé, l’année dernière, une consultation publique sur la réduction de la consommation de boissons sucrées. Plus de 70% des répondants ont soutenu l’instauration d’une réglementation de la publicité visant à influencer les choix des consommateurs.

Vieillisent de la population de Singapour

Une consommation élevée de boissons sucrées est associée à l’obésité et à un risque accru de développer des maladies chroniques telles que le diabète et les maladies cardiaques. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), les personnes qui consomment régulièrement une à deux canettes de boissons sucrées par jour ont 26% plus de risques de développer un diabète de type 2 que celles qui en boivent rarement. En outre, on estime que la prévalence mondiale de l’obésité a presque triplé depuis 1975.

Singapour est confronté au vieillissement croissant de sa population. Cela a incité le gouvernement à rechercher des moyens de réduire le fardeau des soins de santé. Le taux d’obésité du pays est en hausse depuis les années 1990. Selon l’International Diabetes Foundation, à Singapour, près d’un adulte sur sept dans sa population souffrait de diabète en 2017.

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close