Les 10 scénarios les plus pessimistes de Bloomberg pour 2016 : 3 sont devenus réalité, un 4e est en gestation

Le 15 décembre 2015, l’agence de presse Bloomberg publiait son « Pessimist’s Guide to the World in 2016 » dans lequel elle présentait les 10 scénarios les plus pessimistes qui pouvaient se produire dans le monde cette année.

Moins de 11 mois plus tard, 3 de ces 10 scénarios sont devenus réalité, et le 4e est en gestation :

Scénario 1 : Le cours du pétrole grimpe à 100 $ le baril.Scénario 2 : Le Royaume-Uni quitte l’Union Européenne – réaliséScénario 3 : les banques sont victimes de cyber-attaquesScénario 4 : l’UE s’effrite en raison du sentiment anti-immigration – actuellement en train de se produire ?Scénario 5 : L’effondrement de l’économie chinoise, arrivée de l’armée au pouvoirScénario 6 : Israël attaque les installations nucléaires de l’IranScénario 7 : Poutine s’éloigne des États-Unis – réalisé (ou est-il un autre vainqueur au Moyen-Orient ?)Scénario 8 : Le changement climatique s’aggraveScénarios 9 : l’Amérique latine a perdu une décennieScénario 10 : Donald Trump devient président – réalisé


Le scénario 4 est encore une possibilité et il se détaille ainsi :Une série d’attaques terroristes du style de celles qui ont frappé Paris surviennent dans des villes européennes, et se combinent avec l’afflux massif de réfugiés, ce qui déclenche une crise politique dans le bloc des 28 pays.La chancelière allemande Angela Merkel est obligée de démissionner, parce que sa politique d’accueil des réfugiés mécontente ses compatriotes.Au même moment, en France, Marine Le Pen est à la tête d’une vague de populisme dans le pays qui exploite les inquiétudes xénophobes et économiques, menaçant de mettre fin à la politique de frontières ouvertes de l’Europe. Les chances qu’elle accède à la présidence sont de plus en plus élevées.

Ceux qui haussaient les épaules et taxaient le dernier scénario de science-fiction, font probablement parti e des millions qui s’esclaffaient à l’idée que Donald Trump remporte la Maison-Blanche. Jusqu’à hier matin…

Show More

Express devient Business AM

Close
Close