Tech

Ryan ToysReview: « J’ai 7 ans et gagne 19,3 millions d’euros par an »

Un Américain de 7 ans quidéballe des jouets et donne son avis sur différents produits est l’un des influenceurs lesplus populaires de YouTube, la plate-forme vidéo de Google.

Entre juin 2017 et mai2018, Ryan a gagné plus de 22 millions de dollars(19,3 millions d’euros) via sa chaîne YouTube Ryan ToysReview, soit deuxfois plus qu’il y a un an lorsqu’il avait dû se contenter de 11millions de dollars.

Ryan fait est un desmembres de la tendance « unboxing » sur YouTube. Le terme « unboxing » se réfère à un type de vidéos diffusées sur Internet, séquences dans lesquelles des utilisateurs, les « unboxers », se filment en train de déballer desproduits récemment acquis et pour lesquelles ils gagnent d’importantes sommes d’argent.

Dans sa vidéo la pluspopulaire (935 millions de vues), Ryan ouvre plusieurs œufs géantsdans lesquels sont cachés des jouets de Disney et de Paw Patrol.

Le pouvoir d’achat dupublic n’est pas pris en compte par les « unboxer »

La chaîne YouTube de Ryana été lancée en 2015 lorsqu’il avait trois ans. Depuis lors, RyanToysReview compte 17,3 millions d’adeptes qui ont visionné sesvidéos 26 milliards de fois. 95% des revenus proviennent de lapublicité précédant les vidéos et les 5% restants de messagessponsorisés car les entreprises font la promotion de leurs produitsvia sa chaîne.

L’audience de RyanToysReview n’a pas nécessairement beaucoup de pouvoir d’achat. Maisselon Chas Lacaillade, PDG de Bottle Rocket Management, une agencequi représente divers « unboxers », le pouvoir d’achat dansce domaine n’a que peu d’importance. Selon Lacaillade, « ce qui compte,c’est que l' »unboxer » partage son bonheur dedéballer quelque chose que vous désirez vraiment. »

Hulu, Amazon, Walmart etTarget raffolent de Ryan

En octobre, Ryan a signédes accords avec les plate-formes Hulu et Amazon, qui sont désormaisautorisées à monter et à redistribuer ses films. En août, Ryanavait déjà signé un contrat avec les chaînes de magasinsaméricaines Walmart et Target. Ces enseignes vont vendre des jouetssous la marque Ryan ToysReview.

Selon le magazineéconomique Forbes, la chaîne est gérée par sa mère et l’argentque Ryan (son nom de famille n’est jamais divulgué pour protéger savie privée) gagne est économisé afin que ses frères et sœurs puissentétudier plus tard. Quand Ryan est fatigué d’essayer des jouets, ils’arrête, affirment ses parents.

Show More
Close
Close