Economie

Royaume-Uni : la crise des sans-abri s’aggrave

Au Royaume-Uni, le nombre de personnes en situation d’extrême précarité explose, et en 5 ans, le nombre de SDF a doublé dans le pays. Près de 170 000 familles et personnes seules sont maintenant logées dans des conditions extrêmement précaires, ou se retrouvent à la rue.

C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par l’association caritative Crisis et les chercheurs de l’Université Heriot-Watt.

Un doublement du nombre de sans-abri en 5 ans

Elle indique que l’année dernière, en Grande-Bretagne, 170 800 familles ou personnes seules privées de logement attitré s’entassaient à plusieurs dans des chambres d’hôtes, ou dormaient sur le canapé de proches, ou, pire, dans des tentes, leur voiture, voire même dans la rue. En 2012, elles n’étaient que 151 600 à connaître cette situation. L’étude a également révélé que ce nombre englobait 38 000 jeunes âgés de moins de 25 ans, et 4 200 personnes âgées de plus de 65 ans.

Parmi ces personnes, 12 300 vivent dans la rue, et un nombre équivalent (12 000) dorment dans leur voiture ou dans une tente. C’est le double des chiffres qui avaient été constatés en 2012.

Le président de l’association, Jon Sparkes, souligne qu’il n’y a plus de profil-type pour être SDF : « Cette nouvelle recherche fait écho à ce que nous voyons tous les jours en première ligne dans notre travail, à savoir qu’il n’y a pas de « sans-abri » typique et que cette crise touche des personnes aussi diverses que des jeunes ayant quitté leur foyer, ou des retraités ».  

Il n’existe aucun profil-type, tout le monde peut devenir SDF au Royaume-Uni

Pour expliquer ces chiffres tragiques, l’association Crisis met en cause l’insuffisance du nombre de logements sociaux, le fait que les indemnités de logement ne permettent pas de couvrir un loyer, et le manque de programmes sociaux mis en place pour éviter que des personnes se retrouvent à la rue, ou les aider à retrouver un logement. Elle exhorte le gouvernement à revoir ses politiques dans ces domaines. 

Cette semaine, on a également appris que 600 personnes sans-abri étaient mortes l’année dernière en Angleterre et au Pays de Galles. Elles étaient âgées de 44 ans en moyenne pour les hommes, et de 42 ans pour les femmes. 

Au Royaume-Uni, dormir dans la rue est un délit

En Grande-Bretagne, il est illégal de mendier ou de dormir dans la rue en vertu d’une loi datant de 1824. Les contrevenants s’exposent à des amendes pouvant atteindre 1000 livres. En 2016, 3000 personnes auraient été condamnées pour ce motif, rappelle le parti Labour (socialiste). Le chef de ce parti, Jeremy Corbyn, promet d’abolir cette loi s’il parvient aux commandes du pays.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close