Ce robot-maçon pose 3.000 briques par jour ; un travailleur de la construction 500

Les robots vont bientôt débarquer sur les chantiers de construction, a expliqué la société américaine Robotics Construction, créatrice du robot-maçon semi-automatisé « Sam ». Le robot « Sam » est déjà présent sur quelques sites aux Etats-Unis où il remplace maintenant les humains. Ce robot est capable de poser 3.000 briques par jour alors qu’un travailleur de la construction pose en moyenne 500 briques quotidiennement.Dans le secteur de la construction, de nombreux travailleurs craignent maintenant pour leur emploi à cause de l’introduction de Sam.« Nous allons également nous rendre au Royaume-Uni pour y rencontrer quelques dirigeants d’entreprises et voir si nous pouvons y déployer Sam », a déclaré Scott Peters, directeur général de Robotics Construction.

Vieillissement

Selon Richard Valentine-Selsey, analyste du consultant immobilier Jones Lang LaSalle (JLL), les robots, présents dans le secteur automobile depuis des décennies, seront bientôt sur les chantiers de construction où ils réaliseront des travaux beaucoup plus rapidement.[youtube https://www.youtube.com/watch?v=bDRCWnsFnC4]Ces robots sont une menace pour des milliers d’emplois, avertit l’expert. Un tiers des travailleurs britanniques ont actuellement 50 ans ou plus, ce qui signifie que lors de la prochaine décennie, l’industrie va perdre environ 620.000 travailleurs. Parallèlement, le Royaume-Uni fait face à une pénurie chronique de logements. Le gouvernement travaille donc sur un nouveau projet de loi qui obligerait à libérer de nouvelles terres pour le développement de la propriété des collectivités locales.Actuellement, le robot « Sam », doit encore être supervisé par un travailleur humain qui l’accompagne lors de l’édification de structures plus complexes.Aux Etats-Unis, six robots Sam peuvent être loués pour un prix de 16.000 livres par mois. 

Show More
Close
Close