Près de la moitié des Européens souhaitent un référendum sur l’Europe

Presque la moitié des électeurs de 8 pays importants de l’Union Européenne aimeraient pouvoir décider s’ils resteront membres du bloc au cours d’un référendum, tout comme les Britanniques pourront le faire le mois prochain, selon une enquête de la firme Ipos-MORI menée entre le 25 mars et le 8 avril. 45% d’un groupe de plus de 6.000 personnes interrogées en Belgique, en France, en Allemagne, en Hongrie, en Pologne, en Espagne et en Suède, disent désirer qu’un référendum soit organisé dans leur propre pays. Un tiers des sondés quitteraient l’Union s’ils en avaient la possibilité.La séparation est principalement souhaitée en Italie (48%) et en France (41%). La Pologne (22%) et l’Espagne (26%) sont les moins désireuses de quitter l’UE.

Désirs de départ de l’UE

D’après le dirigeant de la recherche sociale chez Ipsos-MORi, Bobby Duffy, même si la Grande-Bretagne ne se sépare pas de l’Union Européenne en juin, cela ne mettra pas un terme aux désirs de départ des autres pays. En Italie, le parti 5 Stelle, devenu la seconde force politique du pays, désire sortir de la zone euro, tout comme le Front National en France.49% des sondés pensent que la Grande-Bretagne choisira de quitter l’UE, un pourcentage plus élevé que celui de sondés Britanniques (35%). 51% pensent que le Brexit minerait l’économie de l’UE, et 36%, l’économie britannique. Les partisans du Brexit pensent que la séparation permettrait à la Grande-Bretagne de se positionner en tant que 5e économie mondiale.48% pensent qu’un Brexit incitera d’autres pays à se séparer de l’UE. 18% pensent le contraire.

Show More
Close
Close