Les premières voitures sans conducteur seront indiscernables des voitures ordinaires

Les premières voitures sans conducteur de Volvo n’auront volontairement aucun marquage particulier, afin d’éviter que les autres conducteurs ne soient tentés de tirer avantage de la situation en conduisant de façon agressive dans leurs parages. Cette décision, selon Erik Coelingh, spécialiste technique chez Volvo, découle du fait que le constructeur craint que les autres conducteurs soient tentés de conduire de façon erratique ou de freiner brutalement pour forcer les voitures sans conducteur à leur céder le passage.Il a prévu leur mise en circulation en Grande-Bretagne pour l’année 2018, et compte louer 100 de ces véhicules autonomes à la ville de Londres pour un projet pilote qui devrait être lancé dans deux ans. « De l’extérieur, on ne verra pas que c’est une voiture sans conducteur », a dit M. Coelingh à The Observer.La décision de Volvo fait suite à une enquête réalisée par la London School of Economics et publiée ce mois-ci, qui a révélé que les conducteurs agressifs estiment qu’il est plus facile pour eux d’avoir affaire à des voitures sans conducteur, parce que celles-ci sont programmées pour ralentir automatiquement quand on leur coupe la route.Chris Tennant de la London School of Economics, a précisé que : « Certaines personnes se disent, ‘cette voiture va ralentir automatiquement, donc je vais lui passer devant’. C’est plus facile quand il n’y a pas de conducteur humain pour faire un appel de phares ou menacer du doigt ».

Show More

Express devient Business AM

Close
Close