Le premier version de l’Hyperloop pourrait relier Dubaï à Abu Dhabi

La société américaine Hyperloop One, qui veut développer un nouveau système de transport à grande vitesse, vient d’annoncer que la première version commerciale de l’Hyperloop pourrait relier Dubaï à Abu Dhabi, aux Emirats arabes unis.

L’idée du transport hyperloop – faire circuler des capsules dans des tubes à basse pression à des vitesses presque supersoniques sur de longues distances – a été développée en 2013 par le fondateur de Tesla Motors, Elon Musk. Aussitôt, trois start-ups sont entrées dans la course pour transformer l’idée en réalité, dont Hyperloop One.

Cette dernière vient de signer un accord de faisabilité avec l’Autorité des Routes et des Transports de Dubaï (RTA).  DP World, le géant de l’industrie portuaire de Dubaï étudie également l’utilisation de cette technologie au port de Jelel Ali à Dubaï.

Cette liaison entre Dubaï et Abu Dhabi comprendrait des hyper-ports – des points de rassemblement le long de la route de l’Hyperloop – au Dubai International, au Burj Khalia,  au Dubai Marina, au Dubai World Central, à l’aéroport international d’Abu Dhabi, à l’île de Saadiyat et aux tours Etihad. Les détails financiers de ce projet n’ont pas été divulgués.

Désert

Avec l’Hyperloop, le temps de voyage entre Dubaï et Abu Dhabi devrait etre ramené à douze minutes alors qu’actuellement, la durée pour se déplacer entre les deux villes est de plus d’une heure. De Dubaï à Riyad, le trajet durerait 48 minutes et de Dubaï à Doha, 23 minutes.

Selon les experts, les Emirats arabes unis constitue un excellent site pour tester cette nouvelle technologie. Construire des voies pour l’Hyperloop dans le désert permettra d’établir un itinéraire rectiligne. En effet, cette technologie ne permet pas facilement l’implémentation de courbes.

Enfin, une liaison Hyperloop entre Dubaï et Abu Dhabi est beaucoup plus faisable qu’une connexion entre Los Angeles et San Francisco, concluent les experts.

Show More
Close
Close