« Poutine aurait conseillé à ses fidèles de rapatrier leurs proches de l’étranger »

Des médias russes affirment que des politiciens et des personnalités importantes de Russie ont été avertis par le président Vladimir Poutine qu’ils devaient rapatrier leurs proches à l’étranger dans la perspective d’une guerre mondiale, rapporte le Daily Mail. Récemment, Poutine a annulé une visite en France à la suite des déclarations du président français François Hollande sur le rôle de la Russie dans le conflit syrien. Cet incident est survenu seulement quelques jours après que l’on a appris que l’armée russe avait déplacé des missiles à capacité nucléaire pour les rapprocher de la frontière polonaise.Les missiles Iskander ont en effet été envoyés à Kaliningrad, une enclave russe située sur la mer Baltique, entre la Pologne et la Lituanie. La majeure partie des villes occidentales telles que Berlin, sont maintenant à leur portée.Selon le site russe de Znac.com, les employés de l’administration, les administrateurs régionaux et les législateurs de tous les niveaux et les employés des entreprises publiques ont reçu l’ordre de retirer immédiatement leurs enfants de leur école étrangère. S’ils ne s’y conforment pas, ils risquent de compromettre leurs chances de promotion, indique le média. Cependant, on ne sait pas pourquoi cet ordre a été pris.Dans le Daily Star, le politologue russe Stanislav Belkovsky a affirmé qu’il s’agissait « d’un ensemble de mesures pour préparer les élites à une ‘grande guerre' ».

Des tensions à leur comble

Les tensions entre la Russie et les États-Unis n’ont jamais été aussi fortes depuis la Guerre froide. Elles se sont fortement intensifiées lorsque les Américains ont décidé de suspendre leurs négociations sur la Syrie et qu’ils ont accusé la Russie d’avoir mené des tentatives de piratage.De son côté, le Kremlin a suspendu une série de pactes nucléaires, incluant un accord de coopération symbolique pour réduire ses stocks de plutonium militaire.

Show More
Close
Close