EconomiePolitique

Poutine: « Il faut 6 minutes aux missiles nucléaires russes pour atteindre les Etats-Unis »

Le président russe Poutine s’est adressé au Parlement la semaine dernière comme à son habitude chaque année. L’équivalent du «State of the Union» américain, en quelque sorte. Le dirigeant russe a réitéré ses menaces contre l’Occident concernant les armes nucléaires.

Fidèle à la tradition, Poutine a ciblé 2 groupes différents lors de cet événement. D’un côté, les Russes. Ils recevront des cadeaux sous la forme d’allocations familiales supplémentaires. Plus il y aura d’enfants dans une famille, moins elle paiera d’impôts.

De l’autre côté, il y a l’Occident. Comme en octobre et en décembre, il a menacé ce dernier avec de nouvelles armes nucléaires. Son message principal était le suivant : « Si les Américains placent leurs armes nucléaires en Europe, la Russie concentrera ses armes nucléaires sur des cibles américaines ».

Frapper les États-Unis plus vite que l’Amérique ne peut frapper Moscou

Le président russe a expliqué que son objectif est de frapper les États-Unis plus vite que les États-Unis ne peuvent frapper Moscou :

« Nous parlons de capacités similaires … surtout en termes de temps. Et peut-être, si nous disposons plus de temps, une attaque préventive sera superflue. »

“6 minutes contre 10 à 12 minutes”

Poutine a également déclaré que les missiles russes sont plus rapides. Ceux-ci peuvent être lancés aussi bien à partir de navires de guerre que de sous-marins. Son explication visait à montrer que les missiles de croisière hypersoniques russes Tsirkon peuvent atteindre les Etats-Unis en 6 minutes, alors qu’il faudrait entre 10 et 12 minutes  aux armes américaines pour frapper la Russie.

« Comparez ce vol de 12 minutes à destination de Moscou avec le temps dont nous avons besoin pour atteindre les centres qui nous menacent et où les décisions sont prises… Ni la Géorgie ni l’Ukraine ne leur donneront un avantage à cet égard ».

Les paroles de Poutine sonnent comme un refrain russe classique. Le président russe a également expliqué pourquoi il parle si souvent d’armes nucléaires. (L’année dernière, il a fourni pendant près d’une heure des détails sur l’arsenal nucléaire russe. Il a ensuite montré une vidéo montrant comment une fusée russe pouvait frapper la Floride).

Selon Poutine, il est nécessaire d’expliquer aux citoyens que beaucoup d’argent a été investi dans la défense. « Nous devons maintenant calmer la population, car nous réduisons progressivement les investissements dans la Défense. »

« Les armes nucléaires sont plus importantes que l’économie »

Néanmoins, l’appareil militaire russe reste crucial. Lorsqu’on lui a demandé si l’argent était plus important que les missiles, le dirigeant russe a répondu « que les missiles sont de plus en plus importants ».

« Le succès économique est la clé pour résoudre tous les problèmes. Cela signifie accroître la productivité et attirer les investissements. Mais malgré cela, nous ne devons jamais oublier et n’oublierons jamais que si nous voulons être autosuffisants, nous devons être capables de garantir notre sécurité. »

fusée
Flickr / Ben Ferenchak

Une pincée de sel

Les observateurs internationaux soulignent que toutes ces histoires d’armes nucléaires sont alarmantes. Pourtant, les paroles de Poutine doivent être prises avec une pincée de sel. Le journal d’Etat Rossiiskaya Gazeta a écrit en 2017 que la vitesse des roquettes Tsirkon était passée de Mach 5 à Mach 8. La semaine dernière, Poutine a réitéré cette affirmation. Mais maintenant, il parle de Mach 9.

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close