Economie

Pourquoi les hommes d’affaires feraient mieux de voler en classe affaires

Lors de leurs voyagesd’affaires, les hommes d’affaires n’ont pas toujours accès aux meilleursservices. Le budget de leur entreprise ne le permet pas toujours.Cependant, les services d’entreprise en charge de l’organisation des déplacements professionnels deviennent de moinsen moins avares en ce qui concerne les avantages pour les employésqui voyagent constamment, écrit Scott McCartney, expert en aviationdans le journal économique américain Wall Street Journal.

Avec une approche plusdouce, les entreprises espèrent réduire le mécontentement desvoyageurs, l’épuisement professionnel qui sape la productivité etconduit à une baisse du moral et à une rotation du personnel.

Satisfaction

« Les voyageursd’affaires sont depuis longtemps mécontents de la qualité de leursvoyages », explique Scott McCartney. « Cette situation s’estconsidérablement aggravée ces dernières années. L’utilisation dela capacité de l’aéronef augmente, ce qui entraîne unesurpopulation accrue. »

« En outre, denombreuses entreprises demandent à leurs voyageurs d’affaires qu’uncertain nombre de tâches supplémentaires soient effectuées pendantle vol, au détriment du sommeil, de la satisfaction professionnelleet de la vie familiale. « C’est devenu un sujet brûlant dansle monde des voyages d’affaires, car les entreprises disposentmaintenant de la technologie et de l’argent pour régler ceproblème. »

« À long terme, au sein de nombreux secteurs où la demande de main-d’œuvre talentueuse estforte, le fait d’atténuer les tensions liées aux déplacements peutfaire économiser de l’argent. Perdre des employés et recruter etformer des remplaçants peut coûter beaucoup plus cher. Et lespolitiques de déplacement en entreprise sont devenues un avantageconcurrentiel pour les travailleurs. Les futurs employés désirentsouvent connaître la qualité des voyages, aspect qui est devenu unélément des négociations avec un futur employeur potentiel toutcomme les avantages en matière de rémunération, de santé et deretraite. »

Avantages

Des entreprises telles queTopaz International, TripActions et Egencia ont développé desprogrammes offrant aux entreprises la possibilité de satisfaire lesdésirs de leurs voyageurs d’affaires.

« Cela peut être enquelque sorte lié à l’amélioration de la situation économique »,reconnaît McCartney. « Si la situation économique redevenaitnégative, cela pourrait peut-être être inversé, mais denombreuses entreprises semblent reconnaître l’avantage d’unemeilleure qualité de transport pour leurs employés. »

Selon Bradley Seitz, PDGde Topaz, la classe affaires n’est plus exclusivement réservée auxcadres supérieurs des entreprises, mais elle également destinéeaux autres voyageurs d’affaires.

Lorsque les voyageursd’affaires ont été interrogés sur les mesures susceptibles derenforcer leur fidélité à leur employeur, 31% ont fait référenceà l’accès à la classe affaires lors des vols de plus de sixheures. Les autres mesures avancées sont la limitation du temps privépour les voyages d’affaires (30%) et des hôtels de qualitésupérieure et plus confortables (26%). Un quart des répondants ontdemandé des repas plus sains et plus d’exercice.

Environ 15% des voyageursd’affaires interrogés ont des symptômes d’épuisementprofessionnel. Ces problèmes seraient principalement dus à unemultitude de nuits passées hors de chez eux (41%), au manque desommeil pendant les voyages (34%) et au stress général lié auxvoyages (33%).

En outre, la modificationdu régime alimentaire et d’autres habitudes saines (27%) et unmanque d’appréciation de la part de la direction (18%) ont égalementété évoqués.

Show More
Close
Close