Pourquoi croisons-nous les doigts en pensant que cela porte chance?

Croiser l’index et le majeur pour indiquer que nous espérons ainsi avoir de la chance pour un souhait quelconque ou pour monter notre solidarité pleine d’espoir à d’autres est un des symboles les plus reconnaissables du monde occidental. Sur Mental Floss, Hannah Keyser donne à ce geste deux explications possibles historiquement.

La première théorie ramène à une superstition préchrétienne en Europe de l’Ouest. A l’époque, on croyait qu’on pouvait faire s’accomplir des vœux en les mettant sur une croix parce que le point d’intersection concentrerait les esprits positifs. Au cours du temps, les gens ont commencé à remplacer les croix réelles en posant leurs index sur ceux d’autres personnes et plus tard encore, on fit ce geste soi-même. Tout d’abord, on a posé les index l’un sur l’autre  et finalement, on a croisé l’index avec le majeur.

Une deuxième théorie fait remonter  ce geste à de vieilles traditions chrétiennes. Dans les premiers temps de la chrétienté, on reconnaissait ses coreligionnaires grâce à divers gestes parmi lesquels la formation de l’Ichtus en touchant les pouces de quelqu’un avec ses propres pouces et en croisant les index de l’autre avec ses index. Pendant la Guerre de Cent Ans, ce geste se serait transformé en un geste individuel. Cette interprétation semble être insuffisante dans le sens où elle n’explique pas comment et pourquoi ce geste a finalement été associé à l’idée du bonheur.

Show More
Close
Close