Economie

Pour la première fois, une métropole européenne obtient le statut de « ville la plus agréable à vivre » au monde

La capitale autrichienneVienne est la métropole la plus agréable à vivre au monde, indiqueun rapport de l’Economist Intelligence Unit (EIU). Ce classement mondialclasse 140 villes en fonction d’une série de facteurs tels que lastabilité politique et sociale, la criminalité, l’éducation etl’accès aux soins de santé.

Vienne a battu cette annéeMelbourne (Australie). Cette dernière devance Osaka (Japon), Calgary (Canada) et Sydney (Australie). C’est la première fois qu’une villeeuropéenne arrive en tête du classement de l’enquête annuelle del’Economist Intelligence Unit (EIU).

Le reste du classement est constitué de Vancouver (Canada), Tokyo (Japon),Toronto (Canada), Copenhague (Danemark) et Adélaïde (Australie). Aucours des sept dernières années, le classement avait été dominé par Melbourne.

Amélioration

« La sécurités’est améliorée dans plusieurs villes d’Europe occidentale et lapremière place de Vienne dans le classement reflète un retourrelatif à la stabilité dans la majeure partie de l’Europe » »,a déclaré Roxana Slavcheva, rédactrice en chef du sondage. 

Vienne a également étésaluée pour le fait d’être épargnée par les délits mineurs etest en outre décrite comme l’une des villes les plus sûres d’Europe.

En Europe, les progrèsles plus importants ont été observés dans la ville anglaise deManchester, qui a terminé à la trente-cinquième place. Il s’agitd’une amélioration de seize places par rapport à l’annéeprécédente.

Damas

« Manchester a faitpreuve de résilience dans son redressement après la récenteattaque terroriste de grande envergure, qui avait ébranlé sastabilité », a déclaré Slavcheva. En 2017, un attentat terroriste avait été perpétré à la Manchester Arena durant un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande. L’explosion avait fait 23 morts.  Manchester se situe maintenant à treize places au-dessus de la capitale britannique, Londres. Ils’agit du plus grand écart entre deux villes depuis le début desrecherches il y a deux décennies.

Tout en bas du classementse trouve la ville syrienne de Damas, classée comme la ville la moins vivable. Damas est précédée par Dhaka au Bangladesh et Lagos au Nigeria. Leschercheurs ont constaté que les régions se situant des lespositions les plus basses du classement avaient pour caractéristiquescommunes la criminalité, les troubles publics, le terrorisme ou laguerre.

Parmi les dix villes lesmoins vivables du monde en 2018 se trouvent également Karachi(Pakistan), Port Moresby (Papouasie-Nouvelle-Guinée), Harare(Zimbabwe), Tripoli (Libye), Douala (Cameroun), Alger (Algérie) etDakar (Sénégal) .

Show More
Close
Close