Economie

Plus de la moitié de la population américaine veut essayer la marijuana

Lorsque la marijuanadeviendra un marché légal, plus de la moitié des Américains sedisent prêts à essayer la substance sous l’une ou l’autre forme,indique une enquête du consultant AT Kearney auprès de deux millepersonnes aux Etats-Unis et au Canada. Dans ces deux pays, plus de50% des personnes interrogées ont admis envisager un usage récréatiflégal de la marijuana.

Le milieu de l’entreprisemontre aussi un intérêt croissant pour le cannabis. ConstellationBrands, Molson Coors et Coca-Cola, notamment, examinent lespossibilités qu’un marché légal du cannabis pourrait offrir.

Alimentation

Les enquêteurs ontconstaté que 76% des personnes interrogées envisageraientd’utiliser des produits légaux contenant du cannabis à des finsmédicales. De plus, 41% d’entre-elles s’intéressent potentiellementà des produits alimentaires à base de cannabis, comme des snacks oudu chocolat.

Toutes ces utilisationsont pu bénéficié d’une plus grande popularité que latraditionnelle cigarette de marijuana, que 39% des personnesinterrogées ont mis en avant comme utilisation préférée ducannabis. Près de 25% de ces personnes ont ensuite fait référenceà l’emploi du cannabis dans des produits pour les soins de la peaucomme des lotions, des crèmes et des baumes.

« Les résultats decette étude expliquent en partie l’intérêt du monde del’entreprise pour ce secteur », souligne Randy Burt, analyste desbiens de consommation chez AT Kearney. « On envisage en effet unlarge et important marché. »

« En outre, il fautconstater que 40% des personnes interrogées se déclarent favorablesà une entreprise qui travaillerait dans le domaine de la marijuana.Des entreprises qui auraient des projets de lancer sur le marché desproduits contenant du cannabidiol ne doivent pas craindre un rejet dela part du public. »

Réputation

« Quand desentreprises se lancent dans un nouveau secteur des biens deconsommation, il faut toujours tenir compte du fait que cela risqued’entacher la réputation et la marque » explique Burt. « Lecannabis semble cependant présenter moins de dangers sur la plan deperceptions que ce qu’on avait estimé antérieurement. »

« Pour un certainnombre d’entreprises, il serait même raisonnable d’ajouter desproduits à base de cannabis à leur gamme de produits. Pourl’entreprise, il est en tout cas important de développer unestratégie relative au cannabis. »

Au Canada, la marijuanasera bientôt légale. Aux Etats-Unis, elle  est encoreinterdite sur le plan fédéral, mais divers Etats en autorisentl’usage.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close