Qui a fait mieux ? Le fonds d’investissement de l’Eglise d’Angleterre affiche une performance de 17 %

Le fonds d’investissement de l’Eglise d’Angleterre, qui se monte à 7,9 milliards de livres, a affiché l’année dernière sa meilleure performance depuis 30 ans avec un rendement de 17,1 %, rapporte le Financial Times. Une telle performance le classe parmi les meilleurs fonds de dotation du monde. Sur une période d’une décennie, le rendement annuel moyen du fonds a atteint 8,3 % chaque année, et il a même grimpé à 9,5 % annuels sur une période de 20 ans, alors qu’il avait pour objectif une performance de 5 % au-dessus de l’inflation.Comparativement, le fonds de dotation de l’Université de Yale, une université américaine prestigieuse membre de l’Ivy League, n’a atteint qu’un rendement de 3,4 %, après avoir offert un rendement annuel de 8, 1 % et de 12,6 % respectivement sur les 10 et 20 dernières années.

La gestion active

Les Commissionnaires ecclésiastiques de l’Eglise d’Angleterre, assistés d’une équipe composée de 35 gérants de fonds, sont réputés pour leurs prises de positions à rebours des tendances du marché, explique le journal. Tom Joy, le directeur des investissements auprès de cette institution, préfère encore la gestion active à la gestion passive basée sur les « trackers », ces fonds qui suivent les indices boursiers. Il est convaincu que sa méthode de gestion, « cyclique comme presque tout sur le marché », reviendra bientôt en grâce, après cette période de désintérêt.C’est surtout la chute de la livre sterling à la suite du vote du Brexit qui a assuré ces performances spectaculaires l’année dernière. Les marchés émergents et les PME américaines y ont également joué un rôle.Le fonds sert à financer le fonctionnement de l’Eglise d’Angleterre, y compris l’entretien des cathédrales, les salaires du clergé et les retraites. En 2016, sa contribution au financement de l’ensemble de ces coûts a atteint 15 %.

Show More
Close
Close