Economie

Oubliez les GAFA : les BAT sont en train de leur ravir leur suprématie

Oubliez les GAFA ! Les BAT, c’est-à-dire les 3 dragons chinois (Baidu, Alibaba et Tencent, mais certains emploient aussi l’acronyme BATX, où le « X » désigne Xiaomi) seront bientôt les maîtres du monde. Car leur valeur de marché et leurs activités se développent bien plus rapidement que celles de leurs homologues américains.

Ainsi, au mois de novembre, la valorisation de Tencent a dépassé celle de Facebook. La veille, la firme était devenue la première entreprise chinoise dont la valorisation dépassait les 500 milliards de dollars. Alibaba devrait également franchir cette limite prochainement. En outre, les bénéfices de cette dernière représentent près du quadruple de ceux d’Amazon.

Les BAT ont déjà atteint la démesure

Pour le moment, les GAFA dépassent encore les BAT. Le chiffre d’affaires de Baidu ne représente qu’un 10e de celui de son alter-ego américain, Google. Mais les firmes de la Silicon Valley ont du souci à se faire, affirme The Economist.

L’application WeChat, gérée par Tencent, attire chaque jour 1 milliard d’utilisateurs ; de même, 50 millions de personnes jouent quotidiennement à son jeu vidéo vedette « Honor of Kings ». Et bien que ces chiffres astronomiques permettent de donner une idée de la taille de Tencent, celle-ci ne se réduit pas à ces 2 activités.

De son côté, Alibaba possède, outre son site de e-commerce gigantesque, la plus vaste plate-forme de vidéos en ligne, une banque, Ant Financial, et un système de paiement, Alipay. Cette palette des services rend l’entreprise incontournable pour les Chinois au quotidien.

La taille énorme du territoire chinois et de sa population font le reste. On recense 3 fois plus d’internautes en Chine qu’aux États-Unis. En pratique, l’écart est même encore plus grand, parce que la société chinoise est largement numérisée, et que les Chinois n’utilisent quasiment plus les espèces pour régler leurs transactions. De nos jours, ils payent la quasi-totalité de leurs factures avec leur smartphone. 

Privée de réseau de distribution physique à l’origine, la Chine est donc directement passée au e-commerce, grâce au succès de ces paiements mobiles, qui pèsent 8500 milliards de dollars, c’est-à-dire, 70 fois la valeur correspondante enregistrée aux États-Unis.

Les caractéristiques uniques de la Chine sont un atout… énorme

Le pays peut également compter sur un large réservoir d’ingénieurs en sciences et technologies, mais aussi sur le plus gigantesque bassin de données du monde, le carburant indispensable de l’intelligence artificielle. Ajoutez à cela un gouvernement peu regardant sur le respect du droit à la vie privée : le dépassement des GAFA par les BAT est inéluctable.

C’est en 2008 que le nombre des utilisateurs d’Internet de la Chine (253 millions d’utilisateurs) a dépassé celui des États-Unis (220 millions d’utilisateurs), et en 2013 que le volume des transactions d’Alibaba est devenu supérieur à ceux d’Amazon et d’eBay cumulés. Le fond Yu’e Bao, détenu par Ante Financial, est devenu en 2017 le plus important du monde, devançant JP Morgan.

Le reste du monde à conquérir

Et l’Europe, dans tout ça ? Faute de se défendre et s’imposer dans le domaine de l’intelligence artificielle, elle risque de se cantonner à n’être qu’un marché, un terrain de bataille, donc, entre les géants américains, qui l’occupent déjà, et les Chinois, qui pourraient le convoiter.

Les pays émergents sont un autre territoire à conquérir, dans lequel les GAFA ont déjà commencé à se positionner. Mais les Chinois sont très influents en Asie comme en Afrique, et ont déjà su s’imposer dans un certain nombre de secteurs. Si leurs plates-formes de l’Internet parviennent à en faire de même, elles s’accapareront un marché qui englobe les 4/5 de la population mondiale.

Show More
Close
Close