L’OCDE recommande aux Britanniques de défaire le Brexit

Un second référendum, qui inverserait la décision du Brexit, aurait un impact positif important sur l’économie la Grande-Bretagne. Telle est la conclusion d’un rapport de l’Organisation pour la Coopération et le Développement Economiques (OCDE).

Un second référendum, qui inverserait la décision du Brexit, aurait un impact positif important sur l’économie la Grande-Bretagne. Telle est la conclusion d’un rapport de l’Organisation pour la Coopération et le Développement Economiques (OCDE).

Il précise que l’année prochaine, la Grande-Bretagne n’aura qu’une croissance économique de 1 %, par rapport à 1,6 % pour cette année. Le chômage devrait augmenter simultanément, passant de 4,5 % à 4,8 %.Ces chiffres sont basés sur l’hypothèse selon laquelle la Grande-Bretagne pourrait quitter l’Union Européenne l’année prochaine, ce qui l’obligerait immédiatement à suivre les règles de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).Par rapport à un statu quo, un brexit dur (« hard brexit ») ralentirait la croissance économique britannique de 1,5 % l’année prochaine, avertit le rapport. Les investissements des entreprises pourraient être bloqués, tandis que les pressions à la hausse sur les prix pourraient freiner la consommation. De plus, il sera probablement plus difficile pour le pays de financer ses déficits budgétaires.

Un nouveau référendum

Selon l’OCDE, cependant, la Grande-Bretagne pourrait éviter tous ces risques, si la décision du brexit était inversée. « Cela ne pourrait se faire que par un transfert de pouvoir au sein du gouvernement britannique, mais aussi par l’organisation d’un nouveau référendum », indique le rapport.En outre, l’OCDE précise qu’il est difficile d’estimer à l’avance quelles seront les conséquences des négociations qui entourent le brexit. Les résultats pourraient être plus positifs que prévu, ce qui donnerait un coup de pouce au commerce, à l’investissement et à la croissance.L’Organisation fait également valoir qu’un régime transitoire pourrait affaiblir l’impact du brexit. Selon l’OCDE, le gouvernement britannique doit dans tous les cas viser une coopération économique intense avec l’Union Européenne.Il devrait également améliorer la productivité de l’économie du Royaume-Uni grâce à des investissements dans les infrastructures du transport local et régional, la recherche et le développement,  ainsi que le logement et l’éducation.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close