Le nouvel impôt de l’Arabie saoudite : la taxe sur le péché

L’Arabie saoudite a mis en place une taxe sur certains produits qui représentent des formes de plaisirs coupables. Cette taxe s’applique notamment aux cigarettes et aux boissons énergétiques dont le prix a par conséquent doublé. Cet impôt doit fournir au pays des revenus supplémentaires étant donné que la vente de pétrole a connu ces dernières années un sérieux contrecoup à cause de la baisse des prix sur le marché mondial.Outre l’objectif de récolter des fonds, cette mesure fiscale est appliquée afin de répondre également aux besoins en matière de santé publique. L’Arabie Saoudite est en effet confrontée de manière croissante au problème du diabète. Dorénavant, des avertissements au sujet de la santé sont placés sur les paquets de cigarettes.

Pénurie

L’effondrement des recettes pétrolières a obligé le pays à faire face à une économie en récession. Par ailleurs, l’Arabie saoudite subit également une forte pression étant donné qu’une partie importante de la population bénéficie de la gratuité de l’enseignement et des soins de santé. Cette année, l’Arabie saoudite doit tenir compte d’un déficit budgétaire de plus de 40 milliards de livres.Les vendeurs de cigarettes et de boissons gazeuses ont reçu l’ordre d’appliquer immédiatement la taxe et de verser les sommes perçues au gouvernement saoudien endéans les 45 jours. Cependant, il est déjà question de cas d’abus.Un certain nombre d’entreprises se seraient en effet préparées à la hausse des prix et auraient stocké de manière massive des marchandises à un prix moins élevé, antérieur à l’application de la taxe. Ces marchandises seraient cependant proposées au nouveau prix et les vendeurs empocheraient la différence.Tout comme les autres pays du Golfe, l’Arabie saoudite va introduire l’année prochaine, pour la première fois de son histoire, une taxe sur la valeur ajoutée.On s’attend cependant à ce que ce nouvel impôt crée des problèmes. Selon certains observateurs, les pays arabes ne sont pas prêts socialement et administrativement à une mesure de ce genre. 

Show More
Close
Close